•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vol MH370 s'est écrasé dans le sud de l'océan Indien

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Disparu depuis le 8 mars, le vol MH370 de la Malaysia Airlines s'est abîmé dans le sud de l'océan Indien, a annoncé le premier ministre de la Malaisie, Najib Razak. L'enquête s'annonce ardue

Disparu depuis le 8 mars, le vol MH370 de la Malaysia Airlines s'est abîmé dans le sud de l'océan Indien, a annoncé le premier ministre de la Malaisie, Najib Razak. L'enquête s'annonce ardue

L'analyse de nouvelles données satellitaires par le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) confirme que la dernière position enregistrée du Boeing 777 se trouve dans le sud de l'océan Indien, sur la côte australienne.

« Le International maritime satellite organization (Inmarsat) et le AAIB ont conclu que le vol MH370 a emprunté le couloir sud et que sa dernière position était en plein milieu de l'océan Indien, à l'ouest de Perth, en Australie. C'est un endroit très éloigné et très loin de toute possibilité d'atterrissage », a ajouté M. Razak.

Il m'incombe de vous annoncer, avec le plus grand regret, que selon ces nouvelles données satellitaires, le vol MH370 a pris fin dans le sud de l'océan Indien.

Une citation de :Najib Razak, premier ministre de la Malaisie

Les recherches ont été interrompues mardi par l'Agence australienne de sécurité maritime, en raison du mauvais temps. Un navire australien qui se dirigeait vers le lieu où des débris ont été repérés la veille par des avions chinois a même dû rebrousser chemin. 

Les recherches dans l'océan Indien devraient reprendre mercredi. En attendant, une dizaine d'avions et de nombreux bateaux poursuivent les recherches pour tenter de localiser le site de l'écrasement.

Des familles endeuillées

Les familles des 239 personnes qui étaient à bord du vol ont été avisées de ces développements avant l'annonce officielle du premier ministre.

Au-delà de tout doute raisonnable, nous en sommes arrivés à la conclusion que le vol MH370 a été perdu et que personne à bord n'a survécu.

Une citation de :Extrait d'un message texte envoyé par la Malaysia Airlines 

Les autorités malaisiennes tiendront une conférence de presse mardi pour donner plus de détails sur la disparition de cet avion.

Le vol MH370 a décollé de l'aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie, le 8 mars dernier à destination de Pékin. Le Boeing 777 a mystérieusement disparu des écrans radars une heure après le décollage.

L'appareil n'a jamais été revu depuis et aucun débris retrouvé dans l'océan n'a confirmé hors de tout doute l'écrasement en mer de l'appareil.

Le reportage d'Yvan Côté

Une enquête ardue

L'enquête, qui sera menée par la Malaisie, pourrait s'avérer difficile et onéreuse.

Même si des enquêteurs réussissent à récupérer des débris de l'appareil, il sera encore difficile de découvrir ce qui s'est vraiment passé.

« Les enquêteurs sont habitués à trouver beaucoup d'information à partir de très peu », a fait valoir à l'agence Reuters le président du Safety and Accident Investigation Centre de l'Université Cranfield, Matthew Greaves.

Une enquête semblable a été effectuée par des Français en 2009, lorsqu'un avion d'Air France s'est désagrégé dans l'océan Atlantique. Il avait fallu deux ans pour trouver l'épave, même si l'avion s'était écrasé relativement près de son lieu de décollage, contrairement au vol de Malaysia Airlines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !