•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de la Saskatchewan crée 500 nouvelles places en garderie

Garderie

Garderie (archives)

Radio-Canada

Le gouvernement saskatchewanais a réservé 2,2 millions de dollars dans le budget déposé le 19 mars afin d'ajouter 500 places dans des garderies agréées en raison de la population croissante dans la province.

On dénombre 20 000 personnes de plus dans la population de la province en 2013, talonnant l'Alberta pour ce qui est du taux de croissance. Cette hausse, due en partie aux jeunes familles, suscite les réflexions sur les options relatives aux services de garde.

Certains nouveaux parents planifient rester à la maison, tandis que d'autres comptent sur les membres de leur famille. Toutefois, dans les foyers où les deux parents travaillent, trouver une garderie devient de plus en plus problématique en Saskatchewan.

Emily Nicholson sait combien il est difficile de trouver une place en garderie. Elle a inscrit sa fille Stella sur 27 listes d'attente dès sa naissance.

« Nous avons dû mettre notre nom sur le plus de listes d'attente possible, avant même de chercher ce qui conviendrait le plus à notre fille », dit-elle.

Mme Nicholson est retournée au travail il y a quatre  mois et se dit très chanceuse d'avoir trouvé des services de garde au bon moment.

À la garderie Turtle Park de Regina, la liste d'attente s'allonge. « Nous sommes rendus à une attente de trois  ans et demi pour obtenir une place », avoue Whitney Hoffman. « Il y a quelques années, l'attente était de deux ans ».

Les autorités gouvernementales ont indiqué que des précisions, comme les garderies dans lesquelles les 500 nouvelles places seront créées, seront divulguées dans les mois à venir.

« Les nouvelles places disponibles seront dans des garderies en milieu scolaire ainsi que dans des garderies qui ne sont pas rattachées à une école et déterminées selon les besoins et la population enfantine des différents secteurs », a expliqué June Draude, ministre des Services sociaux de la Saskatchewan.

Saskatchewan

Société