•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le glutamate lié aux douleurs chroniques

Mal de tête

Photo : iStockPhoto

Radio-Canada

D'abord un neurotransmetteur naturel associé à l'apprentissage et à la mémoire, le glutamate se retrouve aussi dans la nourriture que l'on consomme. En trop grande quantité, peut-il causer des douleurs chroniques?

Un professeur de pharmacologie de l'Université de la Colombie-Britannique, Brian Cairns, s'est posé la question après avoir appris que le glutamate active des récepteurs du cerveau qui se trouvent autour des yeux, mais aussi dans la peau et les muscles.

Or, en s'activant, ces récepteurs peuvent causer des douleurs chroniques.

Le GMS

La plupart des gens consomment sans le savoir du glutamate monosodique (GMS), un additif alimentaire couramment utilisé. En moyenne, un repas pris dans un restaurant-minute en contient 12 grammes par portion.

L'expérience

Pour ses recherches, le Pr Cairns s'est concentré sur les douleurs situées au-dessus du cou, comme les migraines et celles qui touchent la mâchoire.

Il a alors demandé à des patients en bonne santé d'ingérer 12 grammes de glutamate. Il a constaté que l'expérience menait à des maux de tête, à des nausées ou à des douleurs à la mâchoire dans 50 à 60 % des cas.

Il a aussi mesuré le niveau de glutamate contenu dans les muscles de patients ayant des problèmes de mâchoire. Les tests ont conclu que les muscles les plus douloureux étaient ceux contenant les plus hauts niveaux de glutamate.

D'un point de vue pharmacologique, ces résultats sont significatifs, estime le Pr Cairns.

Selon lui, l'une des clés de la douleur chronique pourrait résider dans le développement de médicaments faisant diminuer le taux de glutamate.

Le saviez-vous?

De 60 à 80 % des personnes qui souffrent de douleurs chroniques sont des femmes.

Science