•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire Labeaume veut une autoroute de fibre optique

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a présenté six dossiers qu'il juge prioritaires pour la ville.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a présenté six dossiers qu'il juge prioritaires pour la ville.

Radio-Canada

La mise en place d'une autoroute de fibre optique et la construction d'un nouveau centre récréatif dans Saint-Roch sont du nombre des dossiers que le maire de Québec met de l'avant dans le cadre de la campagne électorale.

Le maire Régis Labeaume a énuméré vendredi les dossiers pour lesquels il demande des engagements clairs de la part des candidats aux élections provinciales.

Le maire Labeaume veut la mise en place d'un lien direct de fibre optique entre la Ville de Québec et les États-Unis. Il estime que ce projet de 20 millions de dollars, permettant d'offrir une plus large bande passante, pourrait profiter notamment aux entreprises de stockage de données qui pourront mieux performer à l'ère des nouvelles technologies. L'équipement permettrait d'alimenter de façon beaucoup rapide les données informatiques.

« Quand vous dites à Bank of America que s'ils viennent stocker leurs données à Québec, ils ont un lien direct entre les deux et un backup avec Montréal, une redondance, c'est toute la différence du monde. Mais si c'est juste Montréal qui peut dire ça, j'ai un problème, nos compagnies sont moins sexy », déclare le maire.

Régis Labeaume insiste aussi sur la reconnaissance de Québec comme capitale, une demande mise de l'avant cette semaine. Pour ce faire, le maire réclame entre autres  une augmentation du financement de la Commission de la capitale nationale et la reconduction du Fonds des grands événements.

Une subvention à maintenir

Le maire souhaite par ailleurs que la ville continue de recevoir la subvention de 5 millions de dollars pour compenser la perte du parc industriel de Saint-Augustin qui est passé sous la gouverne de Saint-Augustin-de-Desmaures lors des défusions.

Le maire a appris que cette subvention prendrait fin en 2014.

« Honnêtement, je ne digère pas que le parc industriel soit dans les mains de Saint-Augustin. Au moins, on avait négocié une compensation,  mais personne ne nous a posé la question. Ça a été une décision du Conseil du Trésor et ils nous annoncent ça de même. On s'est fait avoir. Carrément rouler dans la farine », déclare M. Labeaume.

Des investissements du gouvernement du Québec sont également sollicités pour la construction d'un nouveau centre récréatif dans Saint-Roch, un projet de 25 millions de dollars.

Sans surprise, le dossier des régimes de retraite et l'élargissement de l'autoroute Henri-IV figurent également dans la liste des priorités du maire.

Ce dernier estime ses demandes tout à fait raisonnables. « Je suis maire de Québec. Notre job, nous, on est payés pour amener la maximum de projets et j'en serai jamais complexé », fait-il valoir.

La Ville dit viser par le biais de ces dossiers prioritaires la reconnaissance de son rôle comme capitale et le renforcement de son attractivité et du développement économique, entre autres.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique