•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Occident inflige de nouvelles sanctions à Moscou

Le président Obama, annonçant un durcissement de ton à l'encontre de la Russie, relativement à la crise en Ukraine.

Photo : AFP / MANDEL NGAN

Radio-Canada

Le président Barack Obama ouvre la voie à de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie, des sanctions qui pourraient perturber l'économie globale, a-t-il prévenu, jeudi matin, lors d'un point de presse donné sur la pelouse de la Maison-Blanche.

Ces mesures de rétorsion, pour lesquelles le président américain a dû signer un nouveau décret, ne sont pas encore implantées. Mais, lorsqu'elles le seront, elles pourraient toucher des secteurs clés de l'économie russe, de même que les relations commerciales qu'entretient Moscou avec le reste du monde.

Les nouvelles sanctions cibleront aussi une banque qui procure des services au pouvoir russe. Selon un document émanant du Trésor américain, il s'agit de la Banque Rossiya, basée à Saint-Pétersbourg.

L'incursion de la Russie en Ukraine et les mouvements de troupes qui s'y déroulent posent de dangereux risques d'escalade, a dit en substance Barack Obama. 

Le principe de base est que les relations entre les gouvernements doivent être respectées au 21e siècle. Cela comprend le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale. 

Le président Barack Obama

De plus, en vertu de ce qu'a annoncé le président américain jeudi, la liste des individus ciblés par les sanctions financières s'allonge. En effet, les noms d'une douzaine d'individus y ont été ajoutés. Un haut responsable de l'administration américaine a laissé savoir que ces individus avaient eu un rôle à jouer dans les actions entreprises par la Russie en Crimée. Rappelons que lundi, la Maison-Blanche avait infligé de semblables mesures à 11 ressortissants russes et ukrainiens, impliqués dans l'annexion de la Crimée.

Jeudi, sitôt après l'annonce faite par le président américain, le ministre des Affaires étrangères russes, Sergueï Lavrov, a rétorqué que ces sanctions heurteraient les États-Unis « tel un boomerang ». Et, sans plus attendre, Moscou a, à son tour, imposé des sanctions à neuf responsables américains, dont Benjamin Rhodes, conseiller adjoint à la sécurité nationale, Harry Reid et John Boehner, respectivement présidents du Sénat et de la Chambre des représentants, ainsi que le sénateur John McCain.

Nouvelles sanctions européennes

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé que les chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne se sont accordés jeudi pour demander à la Commission européenne de préparer d'éventuelles sanctions économiques élargies contre la Russie.

Pour sa part, l'Union européenne (UE) a ajouté 12 noms sur sa propre liste de personnalités sanctionnées, ce qui porte le nombre total de personnes sanctionnés par l'UE à 33.

« La liste sera publiée demain [vendredi], elle est assez proche de la liste que les États-Unis ont pu établir », a déclaré le président français François Hollande. « Elle concerne des personnalités ukrainiennes impliquées dans la vraie fausse consultation » sur le rattachement de la Crimée à la Russie, ainsi que des personnalités russes.

Les sanctions comprennent une restriction de visas et un gel des avoirs dans l'UE.

« Il n'y a plus de G8 », déclare Angela Merkel

Il n'y a plus de G8, selon la chancelière allemande, Angela Merkel.

Il n'y a plus de G8, selon la chancelière allemande, Angela Merkel.

Photo : AFP / BERND VON JUTRCZENKA

S'exprimant jeudi devant le Bundestag sur la situation en Ukraine, la chancelière Angela Merkel a affirmé :« Il n'y a plus de G8. » Une déclaration qui vise directement la Russie qui devait accueillir le prestigieux sommet des pays industrialisés à Sotchi, en juin prochain.

« Tant que les conditions politiques ne sont pas réunies pour une réunion de cette envergure, il n'y a plus de G8, ni le sommet, ni le format en tant que tel », a déclaré Angela Merkel, qui a annoncé une intensification des sanctions de l'Union européenne contre la Russie. 

Selon la chancelière, au cours de la réunion du Conseil européen de jeudi, les membres de l'Union comptent rallonger la liste des personnalités russes et ukrainiennes contre qui pèse une interdiction de visas dans les pays de l'UE et le gel d'avoirs financiers.

Si Moscou persiste dans la voie qu'elle a empruntée en Ukraine, des sanctions plus sérieuses encore seront prises, a prévenu la chancelière qui parlait devant le Bundestag.

« En cas d'escalade (...), nous sommes prêts à chaque instant à passer à la phase 3 des sanctions, et il s'agira sans aucun doute de sanctions économiques. [...] Le rattachement de la Crimée à la Russie exige une réponse résolue et unie de l'Europe et de ses partenaires », a déclaré Angela Merkel.

Suspension de contrats militaires

En France, Paris a évoqué jeudi la possibilité de suspendre la vente de deux navires de guerre Mistral à la Russie. La décision doit être prise en octobre prochain, au moment de la livraison, a déclaré le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

De son côté, Berlin a suspendu un important contrat militaire avec la Russie, conclu par le groupe Rheinmetall pour la fourniture d'un camp d'entraînement complet à l'armée russe.

Qu'est-ce que le G8?

Le Groupe des huit, communément appelé G8, réunit dans un partenariat politique et économique huit puissances industrielles mondiales ; les États-Unis, le Japon, l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l'Italie, le Canada et la Russie, qui a rejoint le groupe en 1998.

Les dirigeants des pays du G8 se réunissent une fois par année pour discuter d'économie, mais aussi de divers sujets qui touchent leurs intérêts communs. Plusieurs autres rencontres de travail concernant des ministres de ces gouvernements ont aussi lieu chaque année.

Le Canada a adhéré au G7 (qui, à l'époque, ne comprenait pas la Russie) en 1976.

Les pays du G8, qui représentent un bassin de population d'environ 900 millions de personnes, génèrent environ 50 % du Produit intérieur brut (PIB) de la planète.

Avec les informations de Bloomberg, Reuters, et Agence France-Presse

International