•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de postes bilingues à Revenu Canada : le NPD porte plainte

Bureaux de l'Agence du revenu du Canada

Bureaux de l'Agence du revenu du Canada

La Presse canadienne

Le retrait de la désignation bilingue à plusieurs postes à l'Agence du revenu du Canada (ARC) pousse le Nouveau Parti démocratique (NPD) à porter plainte au commissaire aux langues officielles.

La semaine dernière, le quotidien Le Droit, d'Ottawa, a révélé que des dizaines d'employés de l'agence ont été avertis que leurs postes n'avaient plus à être bilingues. Ces postes devenaient donc unilingues anglais et par le fait même n'offraient plus la prime au bilinguisme qui est de 800 $ par année.

En annonçant le dépôt de sa plainte, le NPD a rappelé qu'on ignore toujours combien de postes sont touchés. Le porte-parole néo-démocrate en matière de langues officielles, le député d'Acadie Bathurst, Yvon Godin, s'est dit convaincu que l'économie des primes au bilinguisme ne justifie pas la décision de l'agence.

M. Godin estime que cette économie est minuscule et il déplore que nombre de fonctionnaires ne pourront plus travailler dans leur langue. Il s'inquiète également de l'impact de cette décision sur les services aux citoyens.

Ce sera à Graham Fraser, commissaire aux langues officielles, de se pencher sur la situation.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.