•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Evenko : des frais de services et des critiques

Le Centre Bell

Radio-Canada

Le promoteur evenko est le seul au Québec qui empoche les frais de services des spectacles qu'il organise, même si ces derniers sont reportés. La pratique est critiquée par plusieurs, d'autant plus que Spectra, un autre promoteur qui a été acheté par l'entreprise propriétaire d'evenko, refuse de dire si elle compte l'appliquer à son tour.

Un texte d'Achille MichaudCourriel

Les frais de service des billets vendus par evenko sont les plus élevés de l'industrie du spectacle à Montréal. En général, plus le siège est cher, plus les frais augmentent. Un seul spectacle au Centre Bell peut rapporter plus de 250 000 $ en frais de service.

Par exemple, les frais de service peuvent atteindre 17,50 $ pour un billet du prochain spectacle de Justin Timberlake au Centre Bell. Les frais de service ont même atteint 45 $ pour certains billets du combat de boxe opposant Jean Pascal à Lucian Buté, en janvier dernier.

Evenko est la propriété du Groupe CH, l'entreprise de la famille Molson. Groupe CH est notamment le gestionnaire du Centre Bell.

La famille Molson, un acteur important de l'industrie du divertissement au Québec.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La famille Molson, un acteur important de l'industrie du divertissement au Québec.

Photo : Radio-Canada

Pourtant, les autres promoteurs ou gérants de salles de spectacle montréalais remboursent ces frais de service en cas d'annulation ou de report. C'est le cas du Théâtre St-Denis, à Montréal.

Le client lui, a acheté le billet pour une date précise. Si maintenant on change la date, encore là, il n'a pas à faire les frais parce qu'on change la date du spectacle.

Daniel Pilon, directeur du Théâtre St-Denis

« On ne veut pas que le client soit perdant, quand nous on a eu des problèmes quelconques, s'il y a des changements de dates », rajoute-t-il.

L'émission La Facture n'a pas pu savoir ce qu'il advenait de ces frais non remboursés, car evenko n'a pas répondu aux demandes d'entrevues de Radio-Canada.

Selon l'Office de la protection du consommateur (OPC), l'information fournie par evenko sur le non-remboursement des frais de service n'est pas assez claire au moment où le client achète le billet. Le client doit se rendre sur une page du site Internet de la compagnie pour y avoir accès.

Un juge pourrait déclarer cette politique illégale, selon OPC. Mais il faudrait d'abord que les consommateurs se plaignent, d'après Renaud Legoux, professeur de marketing à HEC Montréal.

Je pense que c'est légal, la moralité on peut en discuter, mais ils le font parce qu'ils peuvent le faire, parce que les consommateurs acceptent ça.

Renaud Legoux, professeur de marketing à HEC Montréal

Que fera Spectra, nouvelle propriété d'evenko?

Le groupe Spectra, promoteur du Festival international de jazz de Montréal, des Francofolies de Montréal et du festival Montréal en lumières, rembourse les frais de service lorsqu'un spectacle est reporté.

L'entreprise a été achetée (Nouvelle fenêtre) par evenko et il est impossible pour l'instant de savoir ce que Spectra compte faire des frais de service en cas de report ou d'annulation d'un spectacle. Spectra, comme evenko, n'a pas répondu aux demandes d'entrevues de l'émission La Facture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie