•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bécancour : 630 M$ pour liquéfier du gaz naturel

Radio-Canada

Le consortium norvégien Stolt LNGaz (SLNGaz) a annoncé mardi qu'il compte investir 632 millions de dollars dans une usine de liquéfaction de gaz naturel à Bécancour.

Bécancour : 630 M$ pour liquéfier du gaz naturel

Le consortium norvégien Stolt LNGaz (SLNGaz) a annoncé mardi qu'il compte investir 632 millions de dollars dans une usine de liquéfaction de gaz naturel à Bécancour.

L'usine serait construite dans le parc industriel et portuaire de Bécancour. Quelque 250 emplois seraient créés pendant la construction. L'exploitation de l'usine créerait par la suite 30 emplois à Bécancour et 20 au siège social à Montréal.

La mise en opération pourrait se faire à l'automne 2017. Il s'agira d'une copie de l'usine en place à Stavanger en Norvège.

Le directeur général de SLNGaz, Rodney Semotiuk, a expliqué que Bécancour a été choisie entre autres en raison de son port en eau profonde et de l'accès au réseau de Gaz Métro.

Le projet vise à approvisionner toutes les industries du Québec qui ne sont pas desservies par le réseau actuel de distribution du gaz naturel.

Une fois produit, le gaz naturel liquéfié sera acheminé chez les clients par petits navires méthaniers et par camions. Arrivé à destination, le gaz subira une transformation sur le site d'accueil pour retrouver sa forme gazeuse. Cette approche est employée depuis plusieurs années en Norvège et dans d'autres pays scandinaves.

Selon les responsables du projet, leurs clients potentiels, qui utilisent souvent du mazout par dépit, pourront réduire leur empreinte écologique et leur facture.

Stolt LNGaz entamera bientôt des séances de consultation avec la population et les gens d'affaires de Bécancour.

Le consortium a aussi mandaté SNC-Lavalin de réaliser une étude d'impact environnemental et social.

Mauricie et Centre du Québec

Économie