•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débat impromptu sur la charte

Radio-Canada
Mis à jour le 

Un bain de foule de la chef péquiste Pauline Marois a donné lieu à un débat inopiné sur la charte des valeurs, samedi après-midi, dans un centre commercial de Boucherville.

Une jeune femme de confession musulmane, Samar Assoum, a interpellé Mme Marois pour dénoncer ce projet qui ne fait que diviser les Québécois, selon elle.

L'étudiante en droit international, qui ne porte pas de voile, trouve que la charte occulte les « vrais » problèmes, comme le manque de médecins ou le décrochage scolaire.

La femme de 24 ans a aussi critiqué les propos de la candidate péquiste dans Gouin, Louise Mailloux, qui a comparé la circoncision et le baptême à un viol. Des propos qu'elle avait tenus avant de se présenter pour le Parti québécois et pour lesquels elle a finalement présenté des excuses, par voie de communiqué, samedi après-midi.

La chef péquiste, qui avait jusque-là reçu bon accueil, a écouté poliment et fait valoir que son parti était « respectueux de toutes les religions ».

Mme Marois se trouvait dans la circonscription de Montarville, en Montérégie, où se présente son candidat, Simon Prévost.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique