•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Circoncision : Louise Mailloux s'excuse, mais...

Au centre, Louise Mailloux

Au centre, Louise Mailloux

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La candidate péquiste Louise Mailloux, qui a comparé la circoncision et le baptême à un viol, demande pardon aux gens qu'elle aurait pu offenser, sans toutefois retirer ses propos controversés.

Concernant mes déclarations sur certaines pratiques religieuses, je tiens à dire que je n'ai jamais voulu offenser ou blesser qui que ce soit. Si tel a été le cas, je m'en excuse très sincèrement.

Louise Mailloux, par communiqué

Pauline Marois a refusé, vendredi, de condamner les propos passés de sa candidate dans la circonscription de Gouin, à Montréal. Elle avait affirmé que Louise Mailloux adhère maintenant à la charte des valeurs et au programme du Parti québécois, qui sont respectueux de la diversité des croyances religieuses. 

Mme Mailloux précise justement dans un communiqué s'être présentée en politique pour défendre le projet de charte. Une charte qui, selon elle, vise à assurer l'égalité entre les hommes et les femmes, la neutralité religieuse de l'État et à baliser les accommodements religieux « dans le respect de toutes les religions ». 

Louise Mailloux a écrit plusieurs ouvrages et articles sur la laïcité. Elle fait partie du groupe des « Janette », qui appuie la charte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !