•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jacques Duchesneau absent de la campagne de la CAQ

François Legault et le candidat Patrice Charbonneau au bureau électoral de Saint-Jérôme.

François Legault et le candidat Patrice Charbonneau au bureau électoral de Saint-Jérôme.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'annonce de son départ (Nouvelle fenêtre), l'ex-député caquiste Jacques Duchesneau avait promis à son chef François Legault de l'appuyer durant la campagne. Mais depuis le déclenchement des élections, l'ancien directeur de l'Unité anticollusion brille par son absence sur le terrain.

De passage dans Saint-Jérôme pour appuyer son candidat Patrice Charbonneau, le chef de la Coalition avenir Québec s'est fait demander où était M. Duchesneau, qui l'assurait pourtant de son soutien il y a moins d'un mois.

« Le nombre de jours que tu voudras dans l'autobus, je vais être là », avait dit M. Duchesneau au chef de la CAQ, selon ce dernier.

Maintenant, François Legault affirme que M. Duchesneau est plus utile dans les médias que sur le terrain.

On a pensé qu'il serait plus utile dans les médias. Vous savez comment c'est important les médias. Ce n'était pas possible dans son cas [de concilier les deux]. On lui demandait de choisir.

Une citation de :François Legault

Or, Jacques Duchesneau semble également quasi absent des médias.

M. Legault était venu donner un coup de pouce à Patrice Charbonneau, un gestionnaire originaire de la région de Saint-Jérôme, qui n'aura pas la tâche facile. Il fait face à Pierre Karl Péladeau, candidat vedette du Parti québécois, et à un ex-reporter de TVA, Armand Dubois, qui se présente pour le Parti libéral.

« Je sais qu'il y a un opposant un "petit peu" connu, mais je pense que les gens de Saint-Jérôme vont être lucides et verront que la vraie priorité, c'est l'économie, la bonne gestion », croit M. Legault.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !