•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déficience intellectuelle : le défi de trouver un travail

Radio-Canada

Décrocher un travail représente un défi pour les personnes qui ont une déficience intellectuelle, qui se heurtent à leurs propres limites, mais aussi aux préjugés.

En revanche, de plus en plus de personnes atteintes d'une déficience intellectuelle trouvent leur place sur le marché du travail. C'est le cas de Jean-François Ross, qui travaille au supermarché La Seigneurie de Rimouski.

Il remplit les étalages, transporte la marchandise, emballe les aliments et fait la livraison jusqu'à l'auto. Pour ce jeune homme de 27 ans, ce travail qu'il adore a changé sa vie. 

Qu'est-ce qui fait que c'est agréable de venir travailler ici, c'est qu'ici on est comme une famille, une grande famille

Jean-François Ross, employé

Tout a commencé en 2006 lorsque Jean-François a effectué un stage dans cette épicerie. Son intégration dans ce commerce de 40 employés a toutefois nécessité des efforts de part et d'autre, comme l'explique la copropriétaire de Nancy Proulx. « C'est sûr que Jean-François au niveau de sa dextérité, il y a des choses qu'il ne peut pas faire ici en magasin. »

Travail apprécié

Mais le jeu en valait la chandelle, selon les propriétaires, qui emploient Jean-François à temps complet depuis 6 ans. « Il est [très] avenant avec les clients et le personnel. C'est un gars qui aime beaucoup jaser », dit le gérant, Alain Heppel.

Les clients apprécient eux aussi son travail. « Il y a une madame à Noël me dit : " Monsieur est-ce que vous acceptez les pourboires ici ? " J'ai dit : " C'est à votre discrétion madame ". Finalement, elle m'a donné 5 $. Elle est gentille, hein? », raconte Jean-François Ross.

Certains clients comparent Jean-Francois à un « rayon de soleil », ajoute Nancy Proulx.

La 26e semaine québécoise de la déficience intellectuelle bat son plein. Pour l'occasion, l'Association de la déficience intellectuelle de Rimouski a remis un prix reconnaissance à l'épicerie La Seigneurie, en espérant que l'expérience de Jean-François Ross soit imitée dans d'autres entreprises.

Est du Québec

Société