•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident d'autobus mortel à Ottawa : un survivant dépose une poursuite

L'autobus a été lourdement endommagé lors de la collision avec le train de Via Rail.

L'autobus a été lourdement endommagé lors de la collision avec le train de Via Rail.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un survivant de la collision mortelle entre un autobus d'OC Transpo et un train de Via Rail, en septembre dernier, a intenté une poursuite contre la Ville d'Ottawa et la famille du chauffeur Dave Woodard, qui est mort dans l'accident. Humayun Sharif et trois de ses proches réclament une compensation totale de 800 000 $.

Il s'agit de la deuxième poursuite contre la Ville et la succession du chauffeur. En janvier, les proches de Michael Bleakney, l'une des six personnes décédées dans l'accident, ont intenté une poursuite de près 1,8 million de dollars.

M. Sharif dit avoir souffert de blessures sérieuses dans l'accident, incluant des fractures des os et un hématome à l'arrière de la tête.

Il ajoute vivre encore avec les conséquences de ses blessures et qu'il fait des cauchemars et a des trous de mémoire. Selon lui, sa famille devrait aussi recevoir un dédommagement, car elle doit s'occuper de lui.

Un cas de négligence, selon la poursuite

Dans sa poursuite, Humayun Sharif allègue que Dave Woodard a « ignoré » les signaux clignotants au passage à niveau, qu'il n'a pas regardé si un train arrivait avant de traverser la voie ferrée, que le chauffeur conduisait son autobus à une « vitesse excessive » et que ses facultés étaient affaiblies « par la drogue ou des médicaments, l'alcool, la fatigue, le stress ou une combinaison de facteurs ».

M. Sharif affirme aussi que la Ville d'Ottawa a été négligente et qu'elle ne s'est pas assurée que M. Woodard avait été correctement formé ou que l'autobus était en bon état.

Aucune de ces allégations n'a encore été prouvée en cour.

D'après les informations de CBC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !