•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edward Snowden s'adresse à la communauté high-tech au Texas

Edward Snowden en conférence à Austin au salon des nouvelles technologies South by Southwest

Photo : La Presse canadienne / Jack Plunkett

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ex-consultant en sécurité Edward Snowden, inculpé aux États-Unis pour espionnage et réfugié en Russie, est intervenu par vidéo interposé lors du festival South by Southwest, un évènement majeur organisé au Texas. 

Lors de sa première apparition américaine en public, il a expliqué avoir agi parce qu'il estimait que la constitution des États-Unis avait été « massivement » violée. Il n'hésiterait pas à refaire la même chose, a-t-il dit. 

L'ancien analyste de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), qui a révélé le vaste programme d'espionnage de son ex-employeur, a appelé la communauté technologique à préparer une réponse aux enjeux liés à la protection de la vie privée.

« Ils mettent le feu à l'avenir d'Internet, et ceux qui sont dans cette pièce sont les pompiers », a-t-il lancé devant quelque 3000 personnes à Austin.

Il a notamment que la possibilité de crypter des informations soit facilitée pour tous.

M. Snowden a aussi dénoncé les énormes ratées des services de renseignements. Par exemple, a-t-il dit, « si nous n'avions pas passé autant de temps à surveiller les gens, nous aurions pu attraper les suspects » de l'attentat du marathon de Boston. 

À l'annonce de sa participation au festival South by Southwest, un élu républicain de la Chambre des représentants avait demandé aux organisateurs de « retirer leur invitation » à ce « traître et criminel de droit commun » qui a volé des documents militaires.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !