•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alison Redford remboursera une petite portion de ses frais de déplacement

Alison Redford lors d'une entrevue mardi à CBC

Alison Redford lors d'une entrevue mardi à CBC

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La première ministre Alison Redford a continué, mardi, de rejeter les appels de l'opposition pour rembourser les 45 000 $ qu'a coûté son voyage pour assister aux funérailles de Nelson Mandela. Elle a cependant accepté de rendre 3100 $ dépensés pour cinq déplacements, dont un pour se rendre aux funérailles de son oncle, et le reste pour les voyages offerts à des amis de sa fille qui les accompagnaient lors de certaines visites.

Durant la première période de questions à la session législative du printemps, la chef du Wildrose, Danielle Smith, a affirmé que le refus têtu de la première ministre de rembourser les dépenses controversées représentait un mépris à l'égard des contribuables.

Alison Redford a répondu que ses dépenses de déplacement relevaient, pour l'essentiel, de ses fonctions gouvernementales, même si elle prend l'entière responsabilité de l'énormité des dépenses pour les funérailles de Nelson Mandela. « Il n'y a pas de doute que ces chiffres me troublent aussi », a-t-elle affirmé, avant d'ajouter : « Nous avons pris les mesures nécessaires pour éviter que ce genre de situations ne se reproduisent. »

Insatisfaite, la chef de l'opposition officielle a déclaré que « prendre une responsabilité signifie rembourser l'argent ».

Dans une entrevue accordée mardi matin à CBC, la première ministre a souligné que son voyage pour les funérailles de Mandela représentait une situation exceptionnelle qui ne se reproduira pas. « J'aurais souhaité que cela n'arrive pas. C'est pour cette raison que j'ai présenté mes excuses aux Albertains à cet effet », a-t-elle dit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique