•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de réforme municipale à Sherbrooke : adopté

De nombreux citoyens présents au conseil municipal de lundi ont applaudi la conseillère Nicole Bergeron.
De nombreux citoyens présents au conseil municipal de lundi ont applaudi la conseillère Nicole Bergeron.
Geneviève Proulx

Le controversé projet de réforme de la gouvernance du maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, a finalement été adopté lundi soir lors de l'assemblée du conseil municipal. Au total, 17 conseillers ont appuyé le projet, trois l'ont rejeté.

En plus de l'abolition de cinq postes de conseillers, les arrondissements de Jacques-Cartier et du Mont-Bellevue fusionneront et le secteur de Brompton sera annexé à l'arrondissement de Rock-Forest-Saint-Élie-Deauville. Les conseillers représenteront entre 11 000 et 13 000 citoyens, sauf ceux de Brompton (6800) et Lennoxville (5300). 

Les budgets de Brompton seront maintenus et un comité consultatif de quartier sera créé, mais ces dispositions ne suffisent pas à rassurer la conseillère Nicole Bergeron, qui a manifesté son opposition jusqu'à la toute fin. « Comment je me sens, ce n'est pas vraiment ça qui est important. J'ai encore un mandat à compléter de quatre ans. Je vais représenter les citoyens de la même façon, peu importe le résultat du vote de ce soir. Ce qui m'attriste, c'est la population de Brompton qui n'a malheureusement pas été entendue. »

Si des résidents lui en font la demande, Nicole Bergeron étudiera la possibilité d'enclencher un processus de défusion. 

Outre Mme Bergeron, Chantal L'Espérance et David Price ont voté contre le projet. 

De son côté, le maire Bernard Sévigny se réjouit de l'adoption du projet qui, selon lui, permettra des économies de centaines de milliers de dollars par année.

Estrie

Affaires municipales