•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

John Baird compare la Russie à l'Allemagne nazie

Le ministre fédéral des Affaires étrangères, John Baird
Le ministre fédéral des Affaires étrangères, John Baird
Radio-Canada

Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, a comparé la présence des troupes russes en Crimée à l'invasion par Hitler des Sudètes, une partie de l'ancienne Tchécoslovaquie.

En entrevue à CBC, John Baird a accusé la Russie d'envahir et d'occuper la Crimée, région autonome de l'Ukraine. « Si ce n'est pas la guerre, c'est semblable à la guerre. », a-t-il dit.

Lorsque l'intervieweur lui fait valoir que Moscou dit vouloir protéger la majorité russophone en Crimée, John Baird réplique : « Les Sudètes avaient une majorité d'Allemands. Cela ne donnait pas le droit aux Allemands de faire ce qu'ils ont fait à la fin des années 1930 ».

Invasion des Sudètes

En 1938, Hitler a envoyé des troupes pour occuper les Sudètes, une région à la frontière entre l'Allemagne et l'ancienne Tchécoslovaquie et peuplée en grande partie par des Allemands. Cette occupation était l'une des premières expressions de l'expansion territoriale du régime nazi, qui a déclenché la Deuxième Guerre mondiale en envahissant ensuite la Pologne, le 1er septembre 1939.

Questionné à savoir s'il fait bel et bien une comparaison avec les nazis, M. Baird réplique qu'« il est difficile de ne pas le faire [...] quand vous avez un pays qui envahit un pays voisin et qui utilise ce type de discours scandaleux et ridicule ».

Il note d'ailleurs qu'aucun Russe de la Crimée n'a été tué pendant les manifestations en Ukraine.

Le drapeau ukrainien a été hissé sur la colline du Parlement, à Ottawa, en guise de solidarité avec le peuple ukrainien.Le drapeau ukrainien a été hissé sur la colline du Parlement, à Ottawa, en guise de solidarité avec le peuple ukrainien. Photo : Louis Blouin

Encore des menaces de sanctions

Plus tôt lundi, le premier ministre Stephen Harper a prévenu le président russe Vladimir Poutine qu'il menait son pays vers un « isolement » qui pourrait entraîner une « exclusion complète du G8 ». Une menace évoquée dimanche par le secrétaire d'État américain John Kerry.

Il a de nouveau demandé au président Poutine de retirer ses troupes d'Ukraine. « La situation demeure extrêmement grave pour la paix et la sécurité internationale », a-t-il affirmé.

Le Canada a suspendu ses préparatifs en vue du sommet du G8 qui doit se tenir à Sotchi, en Russie, en juin prochain. De plus, il n'y aura pas de représentation gouvernementale aux Jeux paralympiques, qui débutent le 7 mars.

En fin d'après-midi, la Chambre des communes a adopté à l'unanimité une motion qui condamne « fermement » une intervention « provocatrice » de la Russie.

:

Politique