•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pensionnats autochtones : excuses des évêques de l’Alberta et des T.N.-O.

L'archevêque d'Edmonton, Richard Smith.

L'archevêque d'Edmonton, Richard Smith.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des évêques de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest ont présenté leurs excuses lundi aux victimes des pensionnats autochtones.

Cette déclaration précède la venue de la Commission de vérité et réconciliation du 27 au 30 mars à Edmonton, laquelle enquêtera sur les abus commis dans les pensionnats de la province.

« Nous, les évêques catholiques de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest, nous excusons pour ceux qui ont connu des sévices physiques et sexuels dans les écoles résidentielles sous administration catholique », a déclaré l'archevêque d'Edmonton, Richard Smith.

« Nous exprimons également nos excuses et nos regrets pour la participation catholique à des politiques gouvernementales qui ont mené des enfants à être séparés de leur famille, et ont souvent supprimé la culture et la langue autochtones dans les écoles résidentielles. »

— Une citation de  Mgr Richard Smith, archevêque d'Edmonton

Les pensionnats autochtones ont fait au moins 4134 morts à travers le pays, dont 901 en Alberta, selon la Commission de vérité et réconciliation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !