•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réforme de la gouvernance : consensus chez les élus sherbrookois

Réforme de la gouvernance : consensus chez les élus sherbrookois
Geneviève Proulx

Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny a réussi à rallier une majorité d'élus à son projet de réforme de la gouvernance. Samedi, ils étaient conviés à un lac-à-l'épaule pour discuter du projet de réduction du nombre d'élus, entre autres. 

Ce n'est ni la proposition de Bernard Sévigny ni celle de Chantal L'Espérance qui a été retenue. Ainsi, dans la formule choisie, le conseil municipal passera de 19 à 14 élus et les arrondissements de six à quatre. L'arrondissement de Brompton sera fusionné à celui de Rock-Forest-Saint-Élie-Deauville alors que l'arrondissement du Mont-Bellevue sera annexé à celui de Jacques-Cartier. 

Des élus ont tout de même voté contre la proposition. Les conseillers de Brompton, Nicole Bergeron et Benoît Dionne ont refusé que leur arrondissement fusionne à celui de Rock-Forest-Saint-Élie-Deauville. Ils ont même quitté le lac-à-l'épaule avant la fin de l'exercice.

Même son de cloche du côté de la conseillère municipale de Jacques-Cartier, Chantal L'Espérance, qui aurait voulu que sa proposition soit retenue. « Brompton mérite de garder son statut d'arrondissement. Les citoyens avaient fait un grand pas en acceptant de se fusionner avec le secteur Saint-Élie. Aussi, fusionner le Mont-Bellevue avec Jacques-Cartier me semble irréaliste. Avec ma proposition, on arrivait à un consensus en or, mais on n’en a pas voulu », déplore-t-elle. 

Au final, les conseillers Chantal L'Espérance, Nicole Bergeron, Annie Godbout, Jean-François Rouleau et David Price ont soit voté contre la proposition ou se sont abstenus de voter. David Price n'a pas assisté au lac-à-l'épaule. 

La proposition finale sera mise au vote des élus le 3 mars prochain.

Proposition votée au lac-à-l'épaule :

  • 4 arrondissements
  • 14 conseillers
  • Brompton conserve tous ses budgets et ses limites de districts sont immuables. Un comité consultatif sera aussi créé. 
  • La gestion des parcs et des loisirs sera faite à partir du central.
  • Étude sur le coût d'implantation du service 311

Estrie

Affaires municipales