•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les services de garde subventionnés en milieu scolaire augmenteraient comme les CPE

Des enfants dans un service de garde

Des enfants dans un service de garde

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement Marois entend augmenter la contribution parentale pour l'ensemble du programme de places à contribution réduite, que ce soit dans les centres de la petite enfance, les garderies subventionnées, les services de garde en milieu familial ou en milieu scolaire.

Comme pour les enfants d'âge préscolaire, les enfants qui fréquentent la maternelle ou une école primaire du secteur public peuvent bénéficier de services de garde à contribution réduite, qui complètent les services éducatifs fournis par l'école.

Le budget du ministre des Finances du Québec, Nicolas Marceau, prévoit une augmentation de la contribution parentale de 7 à 8 $ en septembre, puis à 9 $ en septembre 2015, avant que le programme ne soit indexé.

En entrevue à ICI Radio-Canada Première, vendredi matin, Nicolas Marceau a précisé que les sommes supplémentaires qui seront perçues en raison de cette augmentation des tarifs serviront à compléter le réseau afin que chaque enfant ait sa place.

Depuis 1997, le gouvernement du Québec a mis en place des services de garde à contribution réduite. Initialement fixée à 5 $ par jour, la contribution parentale a été haussée une seule fois, à 7 $, au 1er janvier 2004. « Le gel de tarif depuis 2004 fait en sorte que la part de la contribution parentale qui se situait à environ 20 % en 1997 est passée à 17,2 % en 2004-2005 et à 13,4 % en 2013-2014 », indique le budget Marceau, qui prévoit que la hausse de la contribution parentale portera, à terme, la contribution des parents à environ 16 % de l'ensemble des coûts de garde. Le programme de services de garde à contribution réduite coûte présentement 2,3 milliards de dollars aux contribuables québécois (subvention gouvernementale) et 364 millions aux parents.

Au 31 décembre 2013, il y avait 220 995 places à contribution réduites pour les enfants d'âge préscolaire (86 480 dans ces CPE, 42 851 dans les garderies subventionnées et 91 664 en milieu familial). D'ici le 31 décembre 2016, le gouvernement Marois entend atteindre 250 000 places.

Bandeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !