•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux sont « corrompus », selon le PC

Le projet de centrale au gaz naturel à Mississauga a été abandonné après le début des travaux de construction.

Le projet de centrale au gaz naturel à Mississauga a été abandonné après le début des travaux de construction.

Photo : Mark Chambers

Radio-Canada

L'opposition conservatrice en Ontario a sommé, jeudi, le gouvernement libéral minoritaire de tenir un vote de confiance, après une perquisition de la police liée à la destruction de courriels.

La Police provinciale (PPO) a confirmé mercredi avoir effectué une perquisition dans des installations d'entreposage de données, en lien avec son enquête sur la destruction de courriels dans le bureau de l'ancien premier ministre Dalton McGuinty.

L'ex-premier ministre Dalton McGuinty, l'an dernier, devant le comité législatif qui se penchait sur l'annulation des projets de centrales à Oakville et à Mississauga

L'ex-premier ministre Dalton McGuinty répond, mardi, aux questions de l'opposition sur l'annulation des projets de centrales électriques à Mississauga et à Oakville.

Photo : CBC

Les conservateurs ont sauté sur la révélation, accusant les libéraux d'être « corrompus ».

Le gouvernement libéral, sous l'ancien premier ministre Dalton McGuinty, a annulé avant et durant la dernière campagne électorale deux impopulaires projets de centrales électriques, à Oakville et à Mississauga. Cette décision aura coûté plus de 1 milliard de dollars aux contribuables, notamment pour rupture de contrats, selon la vérificatrice provinciale.

Lors de sa comparution l'an dernier devant un comité législatif qui se penchait sur la question, M. McGuinty a cité une erreur humaine pour expliquer la destruction de courriels portant sur la décision controversée des libéraux. L'ancien premier ministre a soutenu que la loi sur l'archivage des documents manquait de précision.

Les partis d'opposition ont allégué, eux, que les libéraux avaient fait disparaître des documents compromettants.

Pas de vote de confiance

Le bureau de l'actuelle première ministre soutient pour sa part que Kathleen Wynne a toujours fait preuve de transparence dans le dossier.

Les libéraux ont rejeté les allégations des conservateurs, soulignant qu'ils avaient remis au comité législatif concerné des dizaines de milliers de pages de documents sur l'annulation des deux projets de centrales au gaz naturel.

Des élections au printemps?

Les conservateurs réclament des élections depuis des mois, affirmant que les Ontariens veulent du changement.

Nombre d'observateurs s'attendent à ce que le gouvernement libéral minoritaire, au pouvoir depuis 2,5 ans, déclenche des élections ou soit renversé par l'opposition après le dépôt de son prochain budget au printemps. 

Ontario

Politique provinciale