•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt les garderies à 9 $

Garderie

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Dans deux ans, il pourrait en coûter environ 500 $ de plus par année pour envoyer un enfant à temps plein dans un Centre de la petite enfance (CPE) ou un service de garde scolaire subventionné. L'ère des garderies à 7 $ semble désormais révolue.

Un texte de Stéphane BordeleauTwitterCourriel

Dans le budget qu'il a déposé jeudi à l'Assemblée nationale, le ministre des Finances, Nicolas Marceau, annonce une augmentation progressive des frais de garde à 9 $ par jour par enfant en septembre 2015.

Cette décision budgétaire sonne aussi le glas du gel des tarifs pour les garderies subventionnées qui seront indexés à partir de 2016. Dans le Plan budgétaire du gouvernement, on apprend d'ores et déjà qu'en vertu de cette indexation, les tarifs des CPE et services de garde scolaire pourraient passer à 9,20 $ par jour, par enfant, au 1er septembre 2016, selon les prévisions.

Garderies

10 $ de plus par semaine

Bien que le système québécois de garderies soit l'un des plus généreux et avantageux au monde, cette augmentation de 10 $ par semaine par enfant se fera sentir dans le budget des jeunes ménages qui bénéficient de ce service.

Pour cause, en 2015, une famille qui compte deux enfants en CPE ou en mileu de garde scolaire devra débourser environ 1000 $ de plus par année en frais de garde, sans tenir compte de la déduction fédérale.

Une somme que bien des jeunes familles auraient voulu investir ailleurs, surtout lorsqu'on tient compte de la charge financière importante que représentent de jeunes enfants d'âge scolaire et préscolaire.

La planification des frais de garde à long terme sera aussi plus difficile pour les parents qui devront composer dans deux ans avec une indexation des tarifs qui se traduira par des augmentations annuelles des frais de garde.

Cette augmentation de tarif de près de 29 % d'ici septembre 2015 doit permettre au gouvernement du Québec de pallier l'augmentation croissante des coûts du programme québécois de garderies subventionnées.

En 2004, année du dernier gel des tarifs de garderie à 7 $ par jour, le programme coûtait annuellement 1,5 milliard de dollars à l'État. Or, il en coûte aujourd'hui 2,7 milliards de dollars par année au Trésor public.

Il en coûte actuellement 59,15 $ par jour pour maintenir une place en CPE au Québec. De cette somme, 7 $ sont assumés par les parents. Les 52,15 $ restants sont à la charge du gouvernement québécois.

Une hausse nécessaire, selon Nicolas Marceau

Lors de la création des garderies à 5 $, en 1997, les parents québécois assumaient 20 % des coûts du programme. Aujourd'hui, la contribution parentale de 7 $ par jour couvre 11,8 % des coûts.

En conférence de presse, le ministre Nicolas Marceau a expliqué que cette hausse était nécessaire pour stabiliser le financement du réseau de garderies subventionnées.

Cette augmentation combinée à l'indexation des tarifs doit, selon le ministre Marceau, porter à 16 % la part du financement du réseau assumée par les parents.

Ces sommes serviront aussi à créer des places dans le réseau de CPE.

Perdants budjet

Économie