•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De sénateur à gérant de bar de danseuses

Patrick Brazeau à son arrivée au travail au Barefax, mercredi

Radio-Canada

Le sénateur suspendu Patrick Brazeau est entré au travail vers 11 h, mercredi, pour son deuxième quart en tant que gérant de jour dans un bar de danseuses d'Ottawa.

Il n'a pas répondu aux questions des nombreux journalistes qui s'étaient déplacés sur les lieux pour recueillir ses commentaires.

Façade du Club BareFax à OttawaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Façade du Club Barefax à Ottawa

Photo : Stef Beaudoin

Le BareFax Gentlemen's Club est situé dans le marché By, à quelques pas de la colline du Parlement. Il s'agit d'un établissement bien connu dans la capitale fédérale.

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, Patrick Brazeau a effectué sa première journée de travail mardi, après deux semaines de formation.

Le journaliste spécialisé en crime organisé André Cédilot se questionne sur l'éthique de la décision du sénateur.

 Le trafic de drogue prolifère et la prostitution commence souvent dans les bars de danseuses, alors c'est assez intrigant qu'il soit devenu gérant d'un tel établissement. 

André Cédilot, journaliste spécialisé en crime organisé et en affaires judiciaires

Il s'agit du deuxième emploi de Patrick Brazeau depuis sa suspension du Sénat. Il a brièvement occupé un poste de chroniqueur au journal satirique Frank. Il a été congédié après sa première et seule chronique en janvier.

Tout comme l'ancien sénateur libéral Mac Harb, Patrick Brazeau fait face à des accusations de fraude et d'abus de confiance  relativement à des demandes de remboursement de frais injustifiés.

Il est également accusé de voies de fait et d'agression sexuelle. Arrêté en février 2013, il a plaidé non coupable aux deux chefs d'accusation.




Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique