•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des technologies rendent leur couleurs originales à des toiles de maîtres

Reproduction informatique d'une restauration de la toile « Madame Léon Clapisson », de Renoir.

Reproduction informatique d'une restauration de la toile « Madame Léon Clapisson », de Renoir.

Photo : Institute of Chicago

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De nouvelles technologies de l'image permettent de révéler les couleurs d'origine de toiles de grands peintres tels que Renoir et Van Gogh.

Grâce à ces nouvelles techniques qui restaurent les couleurs de toiles délavées par le temps, les chercheurs ont découvert que Picasso utilisait parfois de la peinture de bâtiment pour peindre ses oeuvres.

Un procédé appelé spectroscopie permet, entre autres, d'analyser les toiles au niveau moléculaire en amplifiant leur surface.

« Cette approche ouvre une nouvelle dimension pour analyser les peintures, déterminer leur composition et obtenir un grand nombre d'informations sur leurs origines et les techniques de l'artiste », a expliqué à l'Agence France-Presse Richard Van Dune, chimiste à l'Université Northwestern de Chicago.

Cette technologie permet également de restaurer ces toiles et de comprendre le mécanisme de ternissement des couleurs.

Richard Van Dune, chimiste à l'Université Northwestern de Chicago
Des chercheurs travaillent sur la toile de Renoir « Madame Léon Clapisson ».Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des chercheurs travaillent sur la toile de Renoir « Madame Léon Clapisson ».

Photo : The Art Institute of Chicago

Grâce à une technique d'imagerie par rayons X, les scientifiques ont aussi pu reconstituer pour la première fois les couleurs d'origine du portrait de Renoir Madame Léon Clapisson. On en a tiré une reproduction informatique d'une grande précision.

Un professeur d'archéologie et de matériaux d'art à l'Université de Delft, aux Pays-Bas, a aussi découvert des couches cachées de peinture oxydée dans des tableaux de Van Gogh et de Rembrandt.

« Nous avons combiné pour la première fois des technologies de pointe des rayons X et de la microscopie pour appliquer la nanotechnologie au patrimoine artistique et découvrir, par exemple, quelles peintures utilisaient tel ou tel artiste », explique le physicien Volker Rose, du laboratoire national Argonne, près de Chicago.

Une autre technique d'imagerie informatique a permis de recréer l'aspect orignal d'une série de toiles de l'artiste Mark Rothko réalisées en 1963.

Grâce à une photo restaurée des œuvres prises il y a 50 ans, les experts ont reproduit pixel par pixel une image informatique restaurée des peintures. Ce procédé a été employé, car une restauration classique de ces toiles était impossible sans les détériorer.

Avec les informations de Agence France-Presse, et BBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !