•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jonathan Dutil perd sa cause devant la Cour d'appel

Jonathan Dutil

Jonathan Dutil

Radio-Canada

Une défense d'intoxication pour expliquer une tentative de meurtre n'a pas tenu la route même en Cour d'appel pour Jonathan Dutil. Le tribunal rejette la demande d'appel de l'accusé, qui a été reconnu coupable de séquestration et de tentative de meurtre sur son ex-conjointe.

L'homme de 30 ans avait expliqué sa sauvage agression sur son ex-conjointe par un black-out provoqué par une grande consommation de bières et de drogues, dont du GHB.

La juge de première instance, Johanne Roy, avait rejeté cette défense en le déclarant coupable.

En Cour d'appel, l'avocat de l'agresseur a tenté de démontrer que la juge Roy a erré en rejetant l'état d'intoxication comme moyen de défense.

Les trois juges de la Cour d'appel ont balayé du revers de la main cette allégation et les autres arguments de la défense, sans même devoir entendre la poursuite.

Jonathan Dutil a battu sauvagement son ex-conjointe à coups de pieds-de-biche en juillet 2010, à Saint-Nérée-de-Bellechasse.

L'homme de 30 ans est en attente de sa peine.

La Couronne a demandé une évaluation psychiatrique dans l'espoir de le faire déclarer délinquant dangereux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Justice et faits divers