•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alors que le pays est en crise, le Ballet national d'Ukraine est de passage à Montréal

La danseuse étoile Natalia Matsak dans La Bayadère.
La danseuse étoile Natalia Matsak dans La Bayadère. Photo: Ballet national d'Ukraine
Radio-Canada

Alors que les violences font rage en Ukraine, 72 danseurs du Ballet national d'Ukraine, soit près de la moitié de la troupe, sont arrivés mardi soir à Montréal pour la première de La bayadère, un classique méconnu du répertoire russe qui sera présenté à la Place des Arts les 20, 21 et 22 février. 

La répétition générale, en costumes, est prévue pour mercredi soir. Selon Lyudmila Movlenko, la directrice des tournées et des relations internationales au Ballet national d'Ukraine, les membres de la troupe restent en contact avec leur famille et suivent la situation de près.

Après leur départ d'Ukraine, l'aéroport de Kiev a été fermé quelques heures, avant de réouvrir sporadiquement. Mme Movlenko espère encore qu'ils pourront rentrer à Kiev comme prévu dimanche.

Je suis sûre, et pas seulement optimiste, que tout sera bientôt fini. Les dirigeants des deux côtés vont trouver une solution rapidement.

Lyudmila Movlenko, la directrice des tournées et des relations internationales au Ballet national d'Ukraine

Quand on lui demande si on peut parler de guerre civile en Ukraine, elle répond qu'elle n'y croit pas et qu'elle préfère ne même pas y penser.

La bayadère présenté pour la première fois à Montréal

Le ballet qui sera présenté à Montréal tire son nom de la traduction du mot hindou devadâsî, nom que l'on donne aux jeunes filles consacrées au temple dès leur plus jeune âge, considérées comme des épouses de la divinité. C'est la première fois qu'il y sera présenté.

L'intrigue suit les amours contrariées de Nikiya, une danseuse du temple amoureuse du guerrier Solor, mais poursuivie par le grand brahmane qui est également épris d'elle.

Un classique aux accents shakespeariens

Longtemps boudé en Amérique du nord, ce ballet phare de Marius Petipa, créé sur la musique du compositeur autrichien Léon Minkus, a été présenté pour la première fois au Théâtre du Bolchoï à Saint-Pétersbourg en 1877.

Il s'agit d'un drame shakespearien, sur des sentiments immuables : l'amour, la jalousie, la trahison, le châtiment, le choix douloureux entre l'amour et le devoir. En tant qu'êtres humains, cela nous intéresse toujours.

La metteure en scène Natalia Makarova

La bayadère a une signification toute particulière pour le ballet national ukrainien, puisque c'est cette oeuvre qui a marqué sa naissance, en 1926. 

Redécouvert en Europe dans les années 1960, le ballet sera présenté à Montréal dans la version mise en scène par Natalia Makarova pour l'American Ballet Theatre en 1980.

La metteure en scène

Ancienne danseuse étoile, Natalia Makarova a dansé pour le Ballet du Kirov avant d'obtenir l'asile politique à l'Ouest en 1970, lors d'une tournée en Angleterre. Elle rejoint ensuite l'American Ballet Theatre, puis le Royal Ballet et d'autres grandes compagnies en tant qu'artiste invitée, parmi lesquelles l'Opéra de Paris et le Ballet national du Canada.

Également actrice de cinéma et de théâtre, Natalia Makarova a mis en scène de nombreux ballets pour des compagnies du monde entier. Son travail chorégraphique se concentre sur des reconstructions élégantes de ballets du répertoire classique.

La compagnie

Fondé au début du 20e siècle, le Ballet national d'Ukraine, basé à Kiev, incarne la grande tradition du ballet russe. En mars 2012, à l'invitation des Grands Ballets, la compagnie était venue présenter à Montréal un autre grand ballet romantique, Le lac des cygnes

L'intérêt pour le patrimoine classique est naturel, et il le sera toujours. Il est comparable au désir des gens d'aujourd'hui de voir la Joconde.

Aniko Rekhviashvili, directrice artistique du Ballet national d'Ukraine

Avec les informations d'Ève Payette


La bayadère, de Natalia Makarova, d'après Marius Petipa, sera présenté par le Ballet national d'Ukraine, sous la direction artistique d'Aniko Rekhviashvili, avec l'Orchestre des Grands Ballets Canadiens de Montréal les 20, 21, 22 février 2014 à 20 h et le 22 février 2014 à14 h à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Grand Montréal

Danse