•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget : Ottawa tend la main aux vétérans

Le ministre Jim Flaherty présente son budget à Ottawa.

Le ministre Jim Flaherty présente son budget à Ottawa.

Photo : La Presse Canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Le gouvernement conservateur prévoit, dans son budget déposé mardi, injecter 108 millions de dollars sur trois ans dans un programme fédéral visant à offrir des funérailles dignes à d'anciens militaires à faibles revenus.

Cette année, les critères d'admissibilité au programme seront modifiés de sorte qu'ils s'appliqueront également aux plus jeunes vétérans, comme ceux qui ont combattu en Afghanistan.

Ottawa tend ainsi un rameau d'olivier aux anciens combattants, de plus en plus critiques du gouvernement conservateur de Stephen Harper.

En 2012, Ottawa s'est retrouvé sur la défensive quand La Presse canadienne a révélé que, depuis 2006, le Fonds du Souvenir avait été contraint de rejeter environ les deux tiers des demandes d'aide de familles de militaires décédés pour les frais de leurs funérailles.

Le mandat du Fonds du Souvenir - l'agence indépendante qui gère le programme depuis des décennies au nom du ministère des Anciens Combattants - est de veiller à ce qu'aucun ancien combattant admissible ne soit privé de funérailles et d'une inhumation dans la dignité.

Le mois dernier, un groupe d'anciens combattants a en outre réclamé la démission du ministre Julian Fantino, après que celui-ci eut annulé à la dernière minute une rencontre visant à discuter de la fermeture de centres de services régionaux.

Priorité d'embauche

Ottawa s'est également engagé mardi à donner la priorité à l'embauche dans la fonction publique au personnel militaire, de même qu'à injecter 2,1 millions de dollars pour le site web qui donne accès aux services d'Anciens Combattants Canada.

Le budget fédéral de 2013 promettait 65 millions de dollars pour le programme des funérailles des anciens combattants, faisant passer le montant de remboursement des frais funéraires de 3600 $ à 7376 $. Les critères d'admissibilité restaient toutefois les mêmes.

Les fonds annoncés mardi s'ajoutent à ceux du budget de l'année dernière.

Avec les informations de La Presse canadienne

Économie