•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les oméga-3 bons pour le cerveau

Une gélule d'oméga-3

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Le cerveau de singes dont l'alimentation est riche en oméga-3 est plus développé et mieux organisé que celui de singes dont l'alimentation est faible en ces acides gras, montre une étude américaine.

L'expérience du chercheur David Grayson et de ses collègues des universités de la Californie et de l'Oregon a porté sur des macaques rhésus âgés de 17 à 19 ans qui, pendant toute leur vie, avaient reçu une alimentation soit riche, soit pauvre en oméga-3.

Des examens d'imagerie cérébrale ont permis de constater que les réseaux cérébraux des singes ayant profité d'une alimentation enrichie étaient plus développés et mieux organisés, notamment dans les secteurs qui correspondraient, chez l'humain, au raisonnement supérieur et à la cognition.

Les acides gras oméga-3 sont considérés comme essentiels pour l'organisme, mais ils doivent obligatoirement provenir de l'extérieur, puisque le corps est incapable d'en fabriquer.

Le cerveau humain est riche en oméga-3. Ces gras sont reconnus pour leur rôle dans le bon fonctionnement des neurones et des cellules nerveuses.

L'étude portait sur l'acide docosahexanoïque (ADH), qu'on retrouve notamment dans des poissons comme le saumon, le maquereau et le thon.

Le détail de ces travaux est publié dans Journal of Neuroscience.

D'autres travaux ont montré que ces acides ont aussi des effets bénéfiques pour prévenir la maladie d'Alzheimer et qu'ils ralentiraient la progression de certaines maladies des yeux,comme la rétinopathie. Récemment, une étude a montré que leurs bienfaits n'atteignaient pas le cœur des personnes à haut risque cardiovasculaire déjà traitées par des médicaments.

Avec les informations de La Presse canadienne

Science