•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cabinet d'avocats Heenan Blaikie se dissout

Heenan Blaikie

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les associés des neuf bureaux d'avocats Heenan Blaikie ont voté, mercredi, pour la dissolution des activités du cabinet. L'exercice devrait prendre quelques mois.

Les associés ont préféré la dissolution aux options de restructuration qui s'offraient à eux.

La firme précise que cette dissolution permettra d'assurer une transition des dossiers de leurs clients sans heurts vers d'autres cabinets. Elle ajoute que plusieurs groupes poursuivront leurs activités sous de nouvelles dénominations.

En tout, la firme comptait quelque 500 avocats, répartis dans ses différents bureaux à travers le Canada. Depuis 2012, une trentaine d'avocats ont quitté le cabinet, et plusieurs ont été recrutés par des compétiteurs au cours des dernières semaines. L'annonce de mercredi devrait accélérer les départs.

Heenan Blaikie n'a pas donné de raison officielle à ce démembrement, mais le bureau de Montréal aurait été au coeur des dissensions avec la chute de plusieurs contrats publics.

La firme était connue dans tout le Canada, notamment pour accueillir dans ses bureaux d'anciens politiciens parmi lesquels Jean Chrétien, Pierre Elliott Trudeau, Pierre-Marc Johnson et l'ex-juge de la Cour suprême du Canada, Michel Bastarache. Elle avait été fondée à Montréal en 1973.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société