•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Seahawks déploient leurs ailes

Cliff Avril des Seahawks

Cliff Avril des Seahawks

Photo : AFP / STEPHEN DUNN

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les amateurs n'auront pas eu droit au duel serré qu'ils attendaient. Les Seahawks de Seattle ont écrasé les Broncos de Denver 43-8 après avoir pris une avance insurmontable de 36-0 dans les trois premiers quarts, du jamais vu au Super Bowl.

Un texte de Isabelle St-Pierre RoyTwitter<Courriel

Les Seahawks, deuxième équipe présente au match ultime pour ce qui est de la moyenne d'âge, ont soulevé le Vince-Lombardi pour la première fois de leur histoire.

Pourtant, à East Rutherford, au New Jersey, tout était en place pour un Super Bowl XLVIII des plus mémorables.

D'un côté, le quart Peyton Manning et l'attaque la plus productive que la NFL a connue, de l'autre, le demi de coin Richard Sherman et la meilleure défense du circuit Goodell.

Russell Wilson et Pete Carroll
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Russell Wilson et Pete Carroll

Photo : AFP / Kevin C. Cox

Et finalement, ni Manning, victime de deux interceptions, dont une qui a mené à un touché, ni Sherman, évacué sur une voiturette en raison d’une blessure à la jambe droite, n’auront été des facteurs.

Manning a attendu qu’il reste trois secondes au troisième chapitre pour lancer sa première passe de touché du match à Demaryius Thomas et pour inscrire Denver au tableau.

L’envolée des Seahawks

En début de match, les yeux étaient peut-être un peu trop braqués sur Manning. Le quart étoile n'a pas mis la main sur le ballon au premier jeu de la rencontre. C'est plutôt Knowshon Moreno des Broncos qui a récupéré l'objet pour un touché de sûreté, bon pour deux points de Seattle.

Il s'agit de la troisième année de suite que le Super Bowl est marqué par un touché de sûreté.

À 5-0, Nate Irving a sauvé les meubles pour les Broncos. Il a mis la main à la bonne place et au bon moment pour empêcher Jermaine Kearse d'attraper la passe de Wilson dans la zone payante.

Quelques minutes plus tard, Manning n'a pas aidé sa cause avec une passe imprécise destinée à Julius Thomas et interceptée par Kam Chancellor.

Denver, habitué de mettre de la pression sur la tertiaire des équipes adverses, a vu sa propre tertiaire être mise à mal dès le début du match par les receveurs de Seattle, dont Percy Harvin, et le quart Russell Wilson.

En plus d'une défense embourbée, l'attaque des Broncos n'a pas été l'ombre d'elle-même avec seulement sept jeux tentés au premier quart.

Dans ce même quart, le botteur Steven Hauschka a ajouté six points à l'avance des hommes de Pete Carroll grâce à deux bottés de placement.

Deuxième quart, deux touchés

Le premier touché du match est seulement venu au deuxième chapitre. Le métronome de Seattle à l'attaque Marshawn Lynch a ajouté une verge de gain au sol à sa fiche et a réussi son quatrième touché des éliminatoires pour faire 15-0.

Malcolm Smith joueur du match
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Malcolm Smith joueur du match

Photo : Ben Margot

Avec moins de quatre minutes à écouler, le secondeur de Seattle Malcolm Smith s'est envolé, sur 69 verges, jusque dans la zone des buts après avoir intercepté une passe. Il a d'ailleurs été nommé joueur du match.

Après une demie, les Seahawks avaient un total de 166 verges de gains contre 123 pour les Broncos. Manning, l’homme aux 55 passes de touché et 5477 verges amassées par la passe, avait complété 17 passes sur 23 pour un total de 104 verges de gains.

Le pilote de Seattle avait, comme à l’habitude, vu son attaque au sol prendre le relais avec 72 verges au sol, dont 45 de Percy Harvin. Wilson avait tout de même amassé 94 verges dans les airs (9 passes complétées sur 14).

Autre demie, même commencement

Bruno Mars et les Red Hot Chili Peppers au spectacle de la mi-temps du Super Bowl
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bruno Mars et les Red Hot Chili Peppers au spectacle de la mi-temps du Super Bowl

Photo : AFP / TIMOTHY A. CLARY

Bruno Mars et les Red Hot Chili Peppers n’ont pas réveillé la troupe de John Fox, au contraire.

Si les Seahawks ont pris une avance de 2-0 au premier jeu du match, Harvin a donné le ton avec un touché de 87 verges sur un retour de botté pour faire 29-0 au premier jeu de la deuxième demie.

Wilson a finalement mis la main à la pâte pour ajouter à l’avance des siens à 3:11 du troisième quart. Cette fois, Kearse n’a pas raté sa chance dans la zone des buts. Il a capté la passe de 23 verges.

Le touché de Thomas n’a pas effrayé les Seahawks déjà en train de rigoler sur les lignes de côté.

Wilson a lancé sa deuxième passe de touché du match que Doug Baldwin a attrapée pour clore le débat avec une production de 43 points.

Le quart champion a terminé la rencontre avec 18 de ses 25 passes complétées pour 206 verges de gains. 

Avec 34 passes réussies sur 49, Manning a récolté 280 verges de gains.

À noter :

Le mot température était sur les lèvres depuis plusieurs semaines, mais les joueurs n'ont pas eu affaire à la neige. La première grande messe du football en plein air dans une ville au climat froid s'est déroulée avec un thermomètre d'environ 7 °C au moment du botté d'envoi.

Peyton Manning après la défaite au Super Bowl
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Peyton Manning après la défaite au Super Bowl

Photo : AFP / STEPHEN DUNN

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !