Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Isle-Verte : 24 décès confirmés, 8 personnes manquantes

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Les travaux se poursuivent à L'Isle-Verte

Les travaux se poursuivent à L'Isle-Verte

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Sûreté du Québec confirme avoir retrouvé 24 corps dans les décombres, à la suite de l'incendie à la Résidence du Havre de L'Isle-Verte. Huit personnes manquent toujours à l'appel.

La Sûreté du Québec affirme que les recherches se poursuivent dans un « secteur névralgique ». Certains indices permettent de croire qu'il s'agirait de l'endroit où l'incendie a débuté dans la nuit du 23 janvier.

Travaux suspendus

Les travaux ont été suspendus vers 10 h 15. Ils reprendront lorsque la Sûreté du Québec aura obtenu un mandat général qui lui permettra de fouiller les lieux. Il s'agit d'une procédure prévue au Code criminel pour préserver l'intégrité des éléments de preuve qui pourraient être recueillis.

La porte-parole du Bureau du coroner, Geneviève Guilbeault, a pour sa part confirmé l'identification d'une 9e victime. Son identité sera rendue publique samedi, via la page web du Bureau du coroner. « Le rythme de travail est bien entamé », a déclaré la porte-parole. Elle ajoute que des restes humains non reliés aux victimes déjà identifiées ont aussi été repérés. Le Bureau du coroner attend les résultats des expertises qui pourraient permettre de les identifier.

La Croix-Rouge a par ailleurs amassé plus d'argent que prévu en soutien aux sinistrés. La population et des entreprises ont versé un total de 300 000 $. L'organisme a rencontré des gens de L'Isle-Verte vendredi après-midi pour exposer les détails de son programme d'aide.

Préparer la messe

Près de mille personnes vont remplir l'église de L'Isle-Verte, samedi, pour assister à une messe commémorative à la mémoire des victimes de l'incendie. L'église Saint-Jean-Baptiste est pour le moment fermée au public. Une cinquantaine de bénévoles de L'Isle-Verte et des villages voisins y préparent la cérémonie.

Des policiers de la Sûreté du Québec et de la GRC sont sur place afin d'assurer la sécurité des premiers ministres du Québec et du Canada qui seront présents samedi. La mairesse de L'Isle-Verte, Ursule Thériault, a d'ailleurs annoncé son intention de profiter de la présence du premier ministre Stephen Harper pour demander de l'aide du gouvernement fédéral pour sa communauté. « Tout type d'aide en lien avec cette catastrophe va être bienvenue », a-t-elle dit.

Pour le curé de la paroisse, Gilles Frigon, il est important que cette cérémonie soit diffusée, afin que tous puissent faire leur deuil. « Qu'on puisse faire cette célébration ouverte sur la province, sur le pays, c'est très bon aussi, c'est bon pour nous et c'est très bon pour ceux qui nous offrent leurs sympathies », a déclaré le curé.

Des messages de sympathie, ainsi qu'un tableau arborant les visages des victimes seront affichés dans l'église. Il s'agit d'une autre façon d'apprivoiser la douleur pour les citoyens, dit Pierre-Paul Malenfant, de l'Agence de santé du Bas-Saint-Laurent. Il s'est dit impressionné par la résilience de ceux-ci.

On a beaucoup de gens qui consultent, qui viennent nous voir, les gens s'expriment, les gens acceptent de pleurer et de raconter leur histoire, d'aller chercher de l'aide. 

Pierre-Paul Malenfant, coordonnateur en santé et services sociaux de l'Agence de santé du Bas-Saint-Laurent

La messe sera l'occasion pour les citoyens de L'Isle-Verte de se réunir et de se recueillir. Mais au village, les citoyens ont surtout hâte que tous les corps des victimes soient retrouvés, afin de pouvoir vivre le deuil dans la tranquillité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !