•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Sodes réclame de nouveaux brise-glaces sur le Saint-Laurent

Le NGCC Des Groseilliers

Le NGCC Des Groseilliers

Photo : Pêches et Océans Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes) exige que la Garde côtière canadienne renouvelle sa flotte de brise-glaces.

La Sodes qui regroupe 80 membres, dont des transporteurs maritimes, des quais et des municipalités, n'a pas apprécié la gestion et l'aide offerte par la Garde côtière, en début d'année, alors qu'une vingtaine de navires étaient prisonniers des glaces épaisses du fleuve Saint-Laurent.

L'organisme estime que l'âge avancé des bateaux de la flotte de la garde côtière rend leur intervention inefficace. La société a fait parvenir, jeudi, une lettre à plusieurs ministères canadiens et québécois afin qu'ils interviennent dans ce dossier.

Pertes importantes pour les transporteurs

Selon la Sodes, ces problèmes ont engendré des pertes moyennes de 100 000 $ par bateau. « Ce qu'on demande aux ministres et aux représentants gouvernementaux, c'est de nous soutenir dans nos requêtes auprès de la Garde côtière canadienne. Il faut que la garde côtière investisse dès maintenant dans la construction de brise-glaces moyens et lourds. Et on demande également de rendre disponibles des unités additionnelles dans la région du Saint-Laurent et des Grands Lacs », a expliqué la directrice des projets et des affaires gouvernementales à la Sodes, Mélissa Laliberté.

La Sodes évalue les retombées du transport maritime au Canada à plusieurs milliards de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec