•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aires protégées : les travailleurs forestiers partent en croisade

La scierie Lignarex

Aires protégées: les travailleurs forestiers partent en croisade

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les représentants des six principaux syndicats des usines de Produits forestiers Résolu au Lac-Saint-Jean lancent une offensive pour empêcher le gouvernement de poursuivre son engagement visant à protéger du développement industriel jusqu'à 12 % du territoire forestier de la région.

Les travailleurs forestiers unissent leur voix pour exiger que Québec s'engage formellement à faire en sorte que la ponction de 300 000 mètres cubes de bois qu'il s'apprête à décréter dans la forêt régionale n'entraîne aucune perte d'emplois. Selon eux, un millier d'emplois pourraient être perdus si Québec va de l'avant.

Ils proposent au gouvernement d'aménager des aires protégées au-delà de la limite nordique.

Les travailleurs exerceront des pressions sur le gouvernement au cours des prochaines semaines et envisagent de faire de leur cause un enjeu électoral.

Le président du syndicat Unifor de la scierie de Mistassini, Daniel Leblond, lance un avertissement au gouvernement Marois. « Il faut qu'il arrête d'écouter Pierre, Jean et Jacques et arrêter ses consultations, qu'il mette ses culottes et qu'il prenne position. Si le gouvernement du Québec qui est en place présentement veut avoir l'appui des gens de la région, il va falloir qu'il revire de bord rapidement », dit-il.

Les syndicats réclament du gouvernement qu'il mette en place une nouvelle norme pour protéger l'industrie forestière.

Les travailleurs forestiers demandent aussi au gouvernement de contraindre Greenpeace dans sa croisade pour la protection de la forêt.

Un site Internet sera créé pour informer la population sur les conséquences du plan d'action sur les aires protégées, afin d'obtenir le maximum d'appui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !