•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suicides chez les militaires : l'armée, débordée, constitue une équipe spéciale

Le ministre de la Défense du Canada, Rob Nicholson, à la Chambre des communes à Ottawa, au sujet de la constitution d'un comité spécial au sein des Forces canadiennes pour mener à bien des enquêtes sur des suicides dans les rangs de l'armée.

Le ministre de la Défense du Canada, Rob Nicholson, à la Chambre des communes à Ottawa, au sujet de la constitution d'un comité spécial au sein des Forces canadiennes pour mener à bien des enquêtes sur des suicides dans les rangs de l'armée.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson, a affirmé jeudi que l'armée avait constitué une équipe spéciale afin de suffire à la tâche des enquêtes techniques sur les suicides dans les rangs militaires.

On comptait récemment jusqu'à 50 dossiers ouverts à différentes étapes d'enquête, certains remontant à cinq ans.

M. Nicholson a indiqué qu'il avait exprimé sa grande inquiétude à l'égard de cette situation au chef d'état-major de la défense, le général Thomas Lawson, et lui aurait demandé de faire de la conclusion de ces enquêtes une priorité.

Le ministre a fait ces précisions durant un débat à la Chambre des communes sur les enjeux de santé mentale des militaires et la fermeture de bureaux de services aux anciens combattants.

Les enquêtes sur les suicides, dont la liste s'allonge, consistent en des examens techniques qui cherchent à déterminer si les politiques ou les pratiques militaires ont contribué à ces décès d'une quelconque façon.

Le porte-parole néo-démocrate en matière d'anciens combattants, Peter Stoffer, a salué l'annonce, mais s'est demandé pourquoi le gouvernement conservateur avait mis tant de temps à agir, alors que les retards s'accumulent depuis des années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !