•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étranglée par son foulard : l'identité de la victime révélée

Station de métro Fabre

Station de métro Fabre

Photo : Julie Marceau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le bureau du coroner a rendu publique l'identité de la femme morte étranglée par son foulard coincé dans le mécanisme d'un escalier mobile du métro.

Le bureau du coroner du Québec a indiqué qu'il s'agissait de Naima Rharouity, âgée de 47 ans. Mme Rharouity avait deux enfants. 

Sa porte-parole Geneviève Guilbault a précisé que le coroner Paul Dionne avait été désigné pour enquêter. Une autopsie est prévue vendredi.

Le coroner Dionne mènera son enquête avec la police de Montréal et la Régie du bâtiment, qui est responsable de l'application de la Loi sur le bâtiment.

La femme a connu une fin atroce dans le métro de Montréal jeudi matin. Le drame s'est produit vers 9 h 15, à la station de métro Fabre, dans l'arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension.

Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVMAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM

Photo : Radio-Canada

Au moment où elle se dirigeait vers le quai d'embarquement, son foulard s'est coincé dans le mécanisme de l'escalier roulant. En tentant de le libérer, ses cheveux se sont également coincés. Elle n'a pas réussi à retirer son foulard à temps et s'est retrouvée prise au bas de l'escalier.

« Les informations que les policiers ont reçues, c'est que la dame aurait été coincée. Son foulard est resté coincé dans l'escalier mécanique et en bas de l'escalier mécanique, le tout se serait resserré autour de son cou et la dame aurait succombé à ses blessures à cause qu'elle aurait été étranglée par son foulard », a déclaré Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM.

Un usager du métro a été témoin de la scène atroce. Aussitôt, il a décroché un téléphone d'Urgence du métro pour alerter les ambulanciers. Malgré des manoeuvres de réanimation, la victime avait déjà rendu l'âme.

C'est la première fois que Urgence-Santé intervient pour un tel cas de strangulation dans les escaliers roulants.

 

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.