•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 124 millions pour la biométhanisation

Le projet de centre de biométhanisation

Photo : Graph Synergie

Radio-Canada

Le projet d'usine de biométhanisation de Québec, qui servira au traitement des matières organiques, prend de l'ampleur et passe à 124,5 millions de dollars.

Le gouvernement du Québec et la Ville de Québec ont confirmé jeudi les sommes qui seront allouées au projet attendu depuis près de quatre ans.

La Ville et la province augmentent de plus du double leur contribution par rapport au projet initial. La Ville de Québec investira 64,3 millions de dollars dans le projet, la province, 43,6 millions. La contribution du gouvernement fédéral demeurera de 16,6 millions de dollars.

Le projet initial visait le traitement de 50 000 tonnes par année de boues municipales et de résidus alimentaires.

Or, les partenaires ont opté pour un projet plus important, a expliqué le maire de Québec, Régis Labeaume. « Nous devions investir 51 millions dans une usine de cogénération qui traiterait 50 000 tonnes de produits putrescibles. Ça aurait été facile de le construire, tout était prêt, mais nous avons été beaucoup plus loin dans la réflexion », a-t-il dit.

Le maire a indiqué que la Ville avait préféré miser sur une vision à long terme en optant pour une usine qui atteindrait une durée de vie de 20 ans plutôt que 10. 

Le Centre de biométhanisation de l'agglomération de Québec (CBAQ) pourra traiter annuellement plus de 180 000 tonnes de boues municipales et de résidus alimentaires.

Selon le ministre de l'Environnement, ce projet est un exemple pour les autres villes du Québec. « C'est un projet modèle parce qu'il vient avec une volonté d'innovation dans la collecte même. Il y a beaucoup d'éléments de ce projet qui font qu'on souhaite d'autant plus son succès parce qu'on veut que ce soit un exemple », a affirmé Yves-François Blanchet.

Investissement dans le secteur de Maizerets 

De la somme totale nécessaire au projet, 24 millions de dollars seront réservés à la revitalisation de la zone industrielle du secteur de Maizerets.

Le centre sera construit à côté de l'usine de traitement des eaux usées de la ville, dans le quartier Limoilou, un emplacement stratégique puisque le centre de biométhanisation traitera les boues municipales provenant de cette usine. Une conduite souterraine permettra de transporter les 96 000 tonnes de boues jusqu'à l'usine de biométhanisation.

Le chantier, qui deviendra le deuxième chantier en importance dans la région après l'amphithéâtre, sera lancé dans un an. L'ouverture de l'usine est prévue pour janvier 2018.

Pas de centre de compostage à ciel ouvert

Le projet controversé de centre de compostage à ciel ouvert est par ailleurs abandonné. Les résidus verts seront confiés au privé.

Les résidus verts seront déposés dans un dépôt à neige, qui servira de lieu de transbordement. Les entreprises privées devront récupérer les matières sur le site.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie