•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le RTC précise ses hausses de tarifs pour 2014

Les tarifs du RTC vont augmenter en mars et juillet.

Les tarifs du RTC vont augmenter en mars et juillet.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les usagers du Réseau de transport de la Capitale (RTC) devront débourser en moyenne 3,3 % de plus pour prendre l'autobus cette année. Le laissez-passer mensuel général coûtera 81,25 $, une hausse de 2 $ qui entrera en vigueur au mois de juillet.

Le RTC a décidé de faire ses augmentations en deux temps pour permettre aux usagers de mieux planifier leur budget.

À compter du 1er mars, le prix d'un passage unique en monnaie passera quant à lui à 3,25 $, soit 25 cents de plus. Le billet journalier, acheté à l'avance, coûtera 2,85 $ dès le 1er juillet.

La carte mensuelle pour les aînés fera un bond de 2,50 $, pour passer à 42  $. Le rajustement se fera également en juillet, comme pour tous les laissez-passer. L'augmentation est importante, explique le RTC, afin que les tarifs pour les aînés rejoignent éventuellement ceux des étudiants, qui passeront de 53  $  à 54,25  $.

Si la hausse moyenne des tarifs représente deux fois l'inflation à 3,3%, le président du RTC, Rémy Normand, explique que la majorité des utilisateurs devront plutôt payer 2,5 % de plus.

« L'effet sur les tarifs est différencié selon la catégorie de tarif. Pour les laissez-passer Général et Étudiant, on ramasse près de 60 % des transports et dans ces catégories-là, la hausse est de 2,4 et 2,5 % », maintient-il.

Délaisser la monnaie

Le RTC admet avoir délibérément augmenté ses tarifs pour un passage unique en monnaie afin d'encourager les usagers à payer par carte plutôt qu'en argent, puisque la monnaie fait augmenter les coûts administratifs du RTC.

« Pour nous, c'est un effet incitatif pour que les gens résidents du territoire aillent se chercher une carte et procèdent avec un billet journalier. »

— Une citation de  Rémy Normand, président du Réseau de transport de la Capitale

Pour ce qui est des changements qui seront faits à quelques mois d'intervalle, le directeur général du RTC, Alain Mercier, précise que le Réseau voulait ainsi suivre les habitudes de consommation des usagers.

« Il y a des tendances de maintenir les tarifs durant les périodes des sessions d'école. Et généralement, les parents aussi qui financent une grande partie des coûts familiaux veulent s'assurer d'un budget constant mensuellement. »

Plus que l'inflation

Ces augmentations ne font pas l'unanimité. L'organisme Accès transport viable estime qu'une hausse de 3,3 % n'est pas synchronisée avec le coût de la vie des gens de la région.

Son directeur général, Étienne Grandmont, trouve injuste de ne pas suivre les hausses salariales. « Depuis 2007, le laissez-passer général a augmenté deux fois plus vite que l'inflation, année après année. Au niveau du laissez-passer pour les aînés, c'est trois fois le taux de l'inflation depuis 2007. »

Selon l'organisme, les aînés devraient avoir une tarification plus adaptée à leur revenu qui, en général, demeure stable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !