•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Québec veut prendre le contrôle du déneigement

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Bien des étudiants étrangers sont en quelque sorte bloqués au Canada à cause de la pandémie de la COVID-19.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Québec veut changer les façons de faire et centraliser les décisions en matière de déneigement à Québec. Régis Labeaume a réagi en fin de journée lundi aux problèmes survenus en matinée sur les routes de la ville.

Plusieurs axes étaient impraticables en raison du non-déneigement et de l'absence de sel de déglaçage.

Le maire Labeaume s'est dit désolé de la situation. Il a souligné que les mauvaises conditions météorologiques avaient eu des conséquences à Québec, mais aussi à Montréal.

Selon lui, la Ville a été prise de court et le déneigement a commencé trop tard.

Régis Labeaume dit vouloir apporter des changements afin de centraliser les décisions relatives au déneigement, qui relèvent actuellement de chaque arrondissement. « On va centraliser les décisions ici au niveau de la structure et de la gouvernance. Les décisions, ça ne marche pas à mon goût "pantoute", il y a trop de monde qui intervient là-dedans », a déclaré le maire.

Le maire entend procéder à ce changement même si cela contrevient à la Charte de la Ville de Québec.

Les critiques ont fusé de toutes parts, lundi, en ce qui a trait au déneigement dans les rues de Québec.

En matinée, le chef de l'opposition, Paul Shoiry, réclamait des explications du maire Labeaume. Il a dit mal s'expliquer la situation avec des précipitations de seulement 10 centimètres de neige.

« Les budgets sont les mêmes, les directives sont les mêmes, la politique de déneigement n'a pas changé. Alors, ce que je me dis, c'est qu'il y a du monde qui dort au gaz », a-t-il lancé.

« Je pense que le maire, il va falloir qu'il sonne les cloches des quelques directeurs et dise : "écoutez, vous avez du déneigement à faire, et réveillez-vous, regardez la météo la veille et faites sortir vos camions la nuit" », a dit M. Shoiry.

*** Le coût du déneigement n'est pas encore disponible pour 2013

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !