•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TransCanada cherche toujours la cause de l'explosion d'un gazoduc près d'Otterburne

Une famille de lynx traverse l'autoroute devant les yeux d'un employé d'Hydro-Manitoba.

Radio-Canada
Mis à jour le 

TransCanada affirme ne pas connaître la cause de l'explosion qui a provoqué l'incendie d'un gazoduc de la compagnie près d'Otterbune dans le sud-est du Manitoba dans la nuit de vendredi à samedi.

TransCanada affirme ne pas connaître la cause de l'explosion qui a provoqué l'incendie d'un gazoduc de la compagnie près d'Otterbune dans le sud-est du Manitoba dans la nuit de vendredi à samedi.

Environ 4000 abonnés d'Hydro-Manitoba se sont retrouvés sans chauffage depuis l'explosion survenue aux alentours d'une heure du matin.

La compagnie a affirmé lundi après-midi que tout semblait en bon état lors de la dernière inspection annuelle.

TransCanada a fait savoir qu'il y avait bel et bien des signes de corrosion, mais à un niveau jugé normal. Elle a également rappelé que même si les pipelines ont 50 ans, leur remplacement n'était pas envisagé.

Deux des trois pipelines parallèles dans cette région ont été sévèrement endommagés.

Selon Transcanada, le système de coupure automatique du gaz en cas de fuite s'est activé. C'est le gaz résiduel qui a brûlé pendant 12 heures.

Des employés de la compagnie, du Bureau de la sécurité des transports et de l'Office national de l'énergie sont actuellement sur les lieux pour réparer les installations et mener l'enquête.

« Cela prendra du temps avant que l'on comprenne ce qui a causé cet incendie. Des évaluations et des analyses devront être menées avant que l'on soit capable de donner une réponse sur ce qui s'est exactement produit », a déclaré Karl Johannson, le porte-parole de la compagnie.

Le gazoduc qui a explosé est l'un des deux qui alimentaient le réseau de distribution de Manitoba Hydro dans le secteur. Même si seul un des deux équipements a été endommagé, TransCanada a été forcée de fermer l'approvisionnement en gaz dans le second par mesure de précaution afin de procéder à des réparations dans le gazoduc endommagé.

TransCanada a informé Hydro-Manitoba que la distribution de gaz naturel pourrait être rétablie lundi soir. Hydro pourra ensuite commencer à rétablir le chauffage pour les abonnés touchés. Elle prévient que pour la majorité des abonnés, le gaz reviendra dès que TransCanada rétablira le service, mais que pour d'autres, cela pourrait prendre au moins deux jours.

Sainte-Agathe, Niverville, New Bothwell, Kleefeld, Otterburne et Marchand seront les premières communautés où la distribution de gaz reprendra. Douze heures plus tard, ce sera au tour de Saint-Malo, St-Pierre-Jolys, Grunthal et Dufrost.

En attendant la reconnexion au réseau, plusieurs municipalités ont ouvert des centres d'accueil (voir liste plus bas).

Dans l'attente de pouvoir à nouveau avoir accès au gaz, des réservoirs de gaz naturel ont été installés dans les municipalités touchées pour permettre aux communautés de rester au chaud.

Il s'agit d'une situation temporaire, et pour certaines communautés, ces réservoirs ne servent qu'à desservir les hôpitaux, les écoles et les abris d'urgence.

Impact jusqu'aux États-Unis

Afin de rétablir la distribution lundi soir, TransCanada explique qu'elle fera passer le gaz dans le « pipeline numéro 2 », le pipeline numéro 1 étant celui qui s'est rompu et a explosé samedi vers 1 h. Le système de l'entreprise se compose de trois pipelines parallèles.

L'entreprise américaine Xcel Energy indique qu'elle surveille ce qui se passe au Manitoba. Environ 100 000 de ses clients au Dakota du Nord, au Minnesota et au Wisconsin sont approvisionnés en gaz naturel grâce au système de trois pipelines.

Xcel, comme Hydro-Manitoba, demande à ses abonnés de diminuer leur consommation de gaz jusqu'à ce que la situation soit réglée.

Écoles fermées

Deux écoles de la Division scolaire franco-manitobaine, soit l'École Réal Bérard et l'École Sainte-Agathe, étaient fermées lundi et le resteront mardi en raison de l'interruption de la distribution de gaz.

Dimanche, le premier ministre Greg Selinger a visité la région et a souligné que TransCanada avait fait venir du personnel de tout le pays. « La bonne nouvelle, c'est que tout le monde travaille ensemble pour rétablir le gaz naturel et le chauffage dans les résidences aussi vite que possible », a-t-il déclaré.

Des inspecteurs du Bureau de la sécurité des transports du Canada sont attendus lundi, eux qui n'avaient pu venir dimanche à cause de la météo.

La route 303, à l'intersection de la route 59, reste fermée. 

Louis-Philippe LeBlanc panne gaz naturel

Entrevue avec Daniel Boissonneault

Centres d'accueil, par municipalités rurales (MR)

MR de Hanover

  • Église New Bothwell Christian Fellowship, 20 avenue Sara
  • Église Grunthal Abundant Life Fellowship
  • École Kleefeld, 101 avenue Friesen

MR de Salaberry

  • Chalet Malouin, 14 rue Saint-Hilaire, Saint-Malo
  • St. Pierre Manor, 449 avenue Jolys Ouest, Saint- Pierre-Jolys

MR de Ritchot

Centre communautaire, rue Main, Sainte-Agathe

Niverville

Heritage Centre & Golden Friendship Centre, 100 Heritage Trail

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société