•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle maison Carpe Diem ?

Aviron sur la rivière des Mille-îles

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Centre de ressources Alzheimer Carpe Diem de Trois-Rivières envisage la construction d'une deuxième bâtisse pour répondre à la demande grandissante.

Il s'agirait d'un bâtiment neuf qui serait érigé tout près des locaux actuels de Carpe Diem. L'échéancier n'a pas été fait, mais un architecte travaille déjà sur le projet.

L'organisme veut toutefois finaliser l'acquisition du presbytère Saint-Sacrement, qui est adjacent à ses locaux, avant de mettre ce nouveau projet sur les rails.

L'actuelle maison Carpe Diem compte 14 chambres. L'acquisition du presbytère lui permettra d'ouvrir de nouvelles chambres, mais la demande est telle qu'une nouvelle bâtisse serait nécessaire.

Cette nouvelle maison aurait une vocation particulière, un projet-pilote qui permettrait à des gens atteints d'Alzheimer d'être accompagnés plus longtemps et dans une ambiance plus apaisante.

La directrice de l'organisme, Nicole Poirier, ne sait pas encore combien de chambres ni quel genre de coûts ce projet impliquerait. Elle sait toutefois d'emblée que le financement sera un défi. Des entreprises de la région se sont cependant manifestées et ont 100 000 $ pour le projet.

La maison Carpe Diem offre un accompagnement dès les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer. Elle offre une approche qui mise beaucoup sur l'autonomie et l'accompagnement. Cette approche développée à Trois-Rivières a désormais une portée internationale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !