•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C.-B. : plus d'accouchements avec sages-femmes pourraient faire économiser des millions

sage-femme

(archives)

Photo : La Presse canadienne / Mark Humphrey

Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Association des sages-femmes de la Colombie-Britannique (MABC) voudrait que ses membres soient au chevet de 35 % des femmes qui accouchent dans la province d'ici 2020.

« Il y a un urgent besoin d'augmenter la disponibilité des services offerts par les sages-femmes et de s'assurer qu'ils soient intégrés au système de santé », a déclaré la directrice administrative de MABC, Ganga Jolicoeur, par voie de communiqué.

Ces mesures font partie du plan pour l'avenir de la profession de sage-femme de l'association. « Nous croyons que les Britanno-Colombiens appuieront les mesures que nous proposons, car elles permettront d'économiser 60 millions de dollars d'ici 2020 et 20 millions de dollars annuellement ensuite » a ajouté Kelly Hayes, sage-femme agréée et vice-présidente de MABC.

La MABC croit que ses mesures permettraient :

  • d'améliorer l'accès à des soins de maternité de qualité, surtout dans les zones rurales, dans le nord et auprès des Premières Nations de la province;
  • d'améliorer les résultats cliniques pour les femmes et leurs nouveau-nés;
  • d'offrir plus de choix aux femmes quand vient le moment de choisir qui suivra leur grossesse;
  • de prêter main-forte aux médecins de famille qui travaillent dans des communautés où il n'y a pas suffisamment de médecins;
  • de réduire le nombre de césariennes et d'interventions gynécologiques lors des accouchements;
  • d'assurer des économies d'environ 60 millions de dollars qui pourraient servir à offrir d'autres soins de santé.

Pour que ces mesures puissent être adoptées, la MABC devra entre autres s'entendre avec le gouvernement provincial, les régies régionales de la santé, et les hôpitaux.

Le reportage de Caroline Morneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !