•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charte des valeurs : le SPQ-Libre s'en prend à Amir Khadir

Le porte-parole de Québec solidaire Amir Khadir (archives)

Le porte-parole de Québec solidaire Amir Khadir (archives)

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Devant la commission parlementaire qui étudie le projet de loi sur la laïcité, des représentants des Syndicalistes et progressistes pour un Québec libre (SPQ-Libre) ont accusé le député de Québec solidaire, Amir Khadir, de cautionner la ségrégation homme femme.

Les représentants du SPQ-Libre ont déposé une photo du député participant à un rassemblement d'une association musulmane où les hommes et les femmes étaient assis séparément.

Louise Mailloux, administratrice du SPQ-Libre, a ensuite accusé Québec solidaire d'avoir une position pro-voile qui satisfait les intégristes.

Amir Khadir a réagi en expliquant qu'il avait accepté une invitation lancée par des jeunes membres de l'Association Bridges en 2012.  « J'ai été invité par les jeunes à titre de porte-parole de Québec solidaire afin de présenter la plate-forme électorale de notre parti et non dans le cadre d'un rassemblement religieux. Comme tous les députés, je reçois des invitations de la part de toutes les communautés et quand je participe à ces événements, je ne suis pas en position d'imposer mes vues sur les façons de procéder. »

Le député trouve farfelu de prétendre que le but serait d'attirer les intégristes religieux. « Cependant, je ne me suis jamais privé de saisir ces opportunités pour dénoncer les pratiques antidémocratiques et sexistes. Je n'hésite pas à les mettre face aux contradictions de leur façon de faire par rapport aux valeurs modernes de la société dans laquelle ils vivent », ajoute-t-il.

Le SPQ-Libre est en faveur du projet de loi 60 sur la laïcité, estimant qu'il s'agit d'un point de départ pour affirmer la laïcité de l'État.

La charte des valeurs, un débat de société
Avec les informations de La Presse canadienne

Politique