•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des opposants à un produit génétiquement modifié font appel aux tribunaux

Comparaison d'un saumon génétiquement modifié et d'un saumon de l'Atlantique du même âge.

Comparaison d'un saumon génétiquement modifié et d'un saumon de l'Atlantique du même âge.

Photo : AFP / Aqua Bounty- AFP

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Trois groupes environnementaux contestent en cour la décision des autorités fédérales de permettre la production d'oeufs de saumon génétiquement modifiés à l'Île-du-Prince-Édouard.

L'an dernier, Environnement Canada a approuvé la production de ces oeufs à Souris pour l'entreprise AquaBounty Technologies de Boston.

Dans leur poursuite, le groupe EcoJustice, le Centre d'action écologique d'Halifax et la société Living Oceans allèguent que le ministère n'a pas respecté ses propres règles, qui exigent une évaluation complète des risques.

« Ce qu'il aurait dû faire, c'est évaluer l'information concernant le potentiel envahissant de cet organisme dans la nature. C'est-à-dire qu'ils n'ont pas évalué les informations critiques concernant la possibilité qu'un saumon génétiquement modifié s'échappe et quelles seraient les conséquences », affirme l'avocat d'EcoJustice, Will Amos.

Grâce aux manipulations génétiques, le saumon d'AquaBounty Technologies atteint sa taille adulte deux fois plus rapidement qu'un saumon de l'Atlantique normal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie