•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les récoltes records s’accumulent dans les silos

Des milliers de tonnes de blé circulent chaque semaine sur les voies ferrées privées. Photo: La Presse canadienne / Vasiliy Baziuk
Radio-Canada

Les retards dans le transport des grains frustrent de plus en plus les agriculteurs saskatchewanais, qui ont pourtant connu des récoltes record en 2013.

Les agriculteurs saskatchewanais ont produit la meilleure récolte de l'histoire de la province en 2013 avec 38,4 millions de tonnes, selon Statistique Canada, mais tout ce grain tarde à être déplacé.

Le transport du grain est en crise au pays, affirme Douglas Faller, le président de l'Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan.

Nous sommes au centre d'une crise émergente dans le transport du grain.

Douglas Faller, président de l'Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan

La fin du monopole de la Commission canadienne du blé limite le pouvoir de négociation des agriculteurs pour le transport des cultures, affirme-t-il. « Le transport du grain est beaucoup plus complexe puisqu'aucune entité centrale n'en a la responsabilité », a déclaré Douglas Faller.

La situation économique est difficile pour plusieurs fermiers qui ne touchent pas de profit tant que les grains n'ont pas été livrés aux marchés étrangers.

Le fermier de Saint-Denis, Michel Lepage, remercie encore le ciel pour sa récolte record de 2013. Mais sa moisson de rêve dort dans ses silos, soutient-il. Le transport est au cœur du problème, la compétition qu'exercent les secteurs miniers et pétroliers pour obtenir des wagons complique la situation, selon lui.

Le fermier précise aussi que la surabondance du grain dans l'Ouest a fait chuter les prix comparativement à 2012. « Les prix ont baissé énormément, je dirais que le blé a peut-être baissé de 30 % à 40 % », a estimé Michel Lepage.

De son côté, le ministre de l'Agriculture de la Saskatchewan Lyle Stewart veut exercer de la pression sur les transporteurs de grains et les compagnies ferroviaires pour augmenter l'offre de transport.

D'après un reportage de Guillaume Dumont

Alberta

Société