•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le porte-parole des Parents mobilisés pour une meilleure gestion scolaire, Claude-Jean Harel

Radio-Canada
Mis à jour le 

Des parents de Moose Jaw, North Battleford et Regina ont ajouté leur voix aux récentes critiques de la gestion du Conseil des écoles fransaskoises (CEF).

Le regroupement provincial « Parents pour une meilleure gestion au CEF » réclame dans un communiqué une série de mesures « concrètes et immédiates », dont un arrêt des projets d'expansion et plus de transparence.

Le collectif souhaite aussi que le CEF concentre ses priorités sur les besoins pédagogiques et qu'il y ait une rencontre avec les directions des écoles pour discuter des neuf postes administratifs abolis en octobre.

Les parents se préoccupent également de l'anglais qui s'incruste dans les écoles fransaskoises.

« On a travaillé si fort pour que nos enfants puissent vivre dans un environnement francophone. Malheureusement, ce que je vois dans mon école à Saskatoon est une réalité un peu différente », déplore Gabrielle Lepage-Lavoie, une mère de trois enfants.

Le mécontentement s'ajoute à celui de l'Association des parents de l'École canadienne-française de Saskatoon dont les doléances avaient été publiées sur le site Internet de l'Eau vive.

Le CEF n'a pas encore indiqué son point de vue depuis la prise de position publique des regroupements de parents, mais devrait publier un communiqué lundi soir ou mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Francophonie