•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résidences pour personnes âgées : difficile de contester les hausses de loyer

L'ACEF-Estrie, un organisme en défense de droit des consommateurs soutient qu'il est difficile pour les aînés de contester les hausses de loyer des résidences pour personnes âgées.

Une résidente de la Villa de l'Estrie, Cécile Pion-Michon, paie 2691 $ par mois pour vivre dans un logement de quatre pièces et demi. Le prix inclut deux repas par jour. « Comme loyer, c'est très ordinaire, il n'y a rien de luxueux dans cet appartement-là », soutient sa fille, Élyse Michon.

Le propriétaire souhaite augmenter le prix du logement de 3 %, ce qui représente 80 $ par mois. Une hausse qu'elle et sa fille considèrent exagérée, d'autant plus que les services ne se sont pas améliorés. Mme Michon a alors convaincu sa mère de contester l'augmentation. « C'est quand même très cher. Si personne ne conteste et qu'il y a toujours une hausse de loyer de 3 % par année, c'est sûr qu'on est rendus à ces prix-là en 2013-2014 », dit-elle.

Lorsqu'un locataire refuse de payer une augmentation, c'est au propriétaire à déposer une demande de fixation de loyer à la Régie du logement. Les délais de traitement sont en moyenne de six mois. Un processus long et stressant pour les personnes âgées, selon l'ACEF-Estrie. « J'ai 88 ans. Dans ma vie, j'ai travaillé au niveau des avantages des femmes. J'ai été dans plein de mouvements, mais maintenant, je n'ai plus cette énergie-là. Pas à mon âge », dit Cécile Pion-Michon. 

Actuellement, au moins deux demandes de fixation pour la Villa de l'Estrie sont devant la Régie du logement. « Je ne vois pas comment une personne âgée peut faire ça seule. Je pense que l'augmentation de 3 % est généralisée et facilement appliquée parce qu'il y a très peu de contestations », croit Élyse Michon. 

Processus inadéquat pour les aînés

Pour l'ACEF-Estrie, le processus de fixation des loyers de la Régie du logement n'est pas toujours adéquat. L'organisme souhaite que le tribunal administratif adapte une procédure pour ces clientèles vulnérables que ce soit en diminuant les délais de traitement ou en permettant aux organismes d'accompagner les personnes âgées à la barre.

« Elles vivent beaucoup de stress dans un climat de confrontation. Comme les délais sont longs, le stress augmente et pendant ce temps, elles côtoient quotidiennement la direction avec qui elles sont en confrontation. Une résidence, c'est un milieu de vie, ce n'est pas comme un immeuble à logements », rappelle la coordonnatrice de l'ACEF-Estrie, Sylvie Bonin. 

L'organisme a tenté d'encourager des personnes âgées à contester leur augmentation, mais personne ne s'est rendu jusqu'au bout du processus. « Les rares qui osaient contester finissaient par se désister parce que ça affectait leur santé. Elles se ramassaient à l'hôpital carrément », déplore Mme Bonin. 

La Régie du logement affirme que les citoyens peuvent obtenir sur Internet ou au téléphone de l'information pour les aider dans leurs contestations et qu'elle ne peut favoriser une clientèle par rapport à une autre. « La justice se doit d'être équitable et impartiale envers tous les citoyens, sans aucune forme de discrimination, sinon, ça viendrait miner la confiance que l'ensemble des citoyens a à l'égard de la justice », rappelle le porte-parole de la Régie du logement, Denis Miron. 

Mme Pion-Michon espère que le dossier se réglera rapidement, mais exclut toutefois l'idée d'aller vivre ailleurs. « J'ai déménagé une fois ici. J'ai fait des boîtes, je sais c'est quoi, et non, je ne suis pas prête à redéménager. Je veux être bien ici. »

Le directeur général de la Villa de l'Estrie n'était pas autorisé à commenter le dossier. Au siège social de Chartwelll, on a répondu aux questions de Radio-Canada par courriel et se défend que le pourcentage d'augmentation annuel des loyers et des services sont déterminés en fonction des dépenses d'exploitation de la résidence. 

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Estrie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Estrie.