Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture de l'A-40 après une chute de béton sur une voiture

Le véhicule touché passait sous le viaduc qui relie le boulevard Hymus au boulevard Henri-Bourassa, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, lorsque le bloc s'est détaché.

Le véhicule touché passait sous le viaduc qui relie le boulevard Hymus au boulevard Henri-Bourassa, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, lorsque le bloc s'est détaché.

Photo : Claude Bonin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'autoroute 40 a été entièrement rouverte à la circulation juste avant l'heure de pointe, lundi après-midi, à la hauteur du boulevard Henri-Bourassa. La voie en direction ouest avait été fermée à la circulation, après la chute d'un bloc de béton sur une voiture, peu après 11 h 30.

La chaussée a été nettoyée et la circulation rétablie, après plus de trois heures de fermeture. Une autre inspection était prévue lundi soir.

Le véhicule touché passait sous le viaduc qui relie les boulevards Hymus et Henri-Bourassa, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, lorsque le bloc s'est détaché pour tomber sur le capot de la voiture. L'accident n'a fait aucun blessé, mais des voitures ont eu des crevaisons en roulant sur les débris qui se trouvaient sur le sol, a déclaré un porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Gino Paré.

Des experts du ministère des Transports et des policiers ont été dépêchés sur les lieux pour effectuer des tests afin de déterminer si l'infrastructure était stable. Après examen, ils ont statué qu'il n'y avait pas de dommage à la structure. Selon leur analyse, c'est un morceau de béton sous le garde-corps (la balustrade sur le viaduc) qui est tombé. « C'est effectivement tombé de la structure. Ça ne fait pas partie de la pièce maîtresse de ce pont », a déclaré la porte-parole du ministère des Transports du Québec (MTQ), Sarah Bensadoun.

Selon l'ingénieur Normand Tétreault, il n'est pas rare au Québec de voir du « béton de récouvrement », semblable à celui qui est tombé du viaduc, être en mauvais état. Les ingénieurs du MTQ utilisent alors des toiles métalliques pour retenir le béton.

Morceaux de béton sur l'A40: entrevue avec l'ingénieur Normand Tétreault

C'est le béton qui est là pour protéger ou empêcher la corrosion de l'acier d'armature, il ne participe pas directement à la solidité de la structure.

Une citation de :Normand Tétreault, ingénieur, fondateur et président de Soconex

Au moment de l'incident, il n'y avait pas de travaux sur le viaduc.

Mme Bensadoun a précisé que la structure subissait des inspections régulières, comme les autres infrastructures du réseau. Il y aura toutefois des mesures préventives, a-t-elle ajouté : « Le ministère a également mis en place une série d'inspections pour toutes les structures qui présentent le même design à travers le Québec, et on va les sécuriser au besoin. »

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.