•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le porte-parole des Parents mobilisés pour une meilleure gestion scolaire, Claude-Jean Harel

Le porte-parole des Parents mobilisés pour une meilleure gestion scolaire, Claude-Jean Harel

Radio-Canada

Une réunion téléphonique a été organisée dimanche après-midi par les « Parents mobilisés pour une meilleure gestion scolaire », un groupe de parents mécontents de la gestion du Conseil des écoles fransaskoises (CEF).

Les 14 parents de plusieurs régions de la Saskatchewan dénoncent les compressions du CEF qui ont été faites en octobre dernier, quand neuf postes administratifs ont été abolis.

« Il n'y a aucune justification pour ces compressions », explique le porte-parole désigné des Parents, Claude-Jean Harel. « On aurait pu mettre fin aux plans d'expansion du réseau scolaire fransaskois pour rétablir les communications avec les bailleurs de fonds ».

La réunion de dimanche a été organisée à la suite de la lettre publiée sur le site Internet de l'Eau vive par l'Association des parents de l'École canadienne-française de Saskatoon, dans laquelle les parents déplorent des propos tenus par le directeur de l'éducation du CEF, Bernard Roy.

« Le CEF, c'est notre école. Il n'y en a pas d'autres pour nous, c'est important de le protéger », ajoute M. Harel tout en souhaitant un changement de culture dans l'administration du CEF.

Les « Parents mobilisés pour une meilleure gestion scolaire » souhaitent par ailleurs que d'autres Fransaskois se joignent à eux lors de l'Assemblée annuelle des électeurs du Conseil des écoles fransaskoises, qui aura lieu le 24 janvier prochain à 19 h à Regina.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Éducation