•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le hockeyeur Claude Giroux n'ira pas à Sotchi : déception à Hearst

Claude Giroux
Claude Giroux Photo: ELSA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Radio-Canada

C'est la déception à Hearst, dans le nord de l'Ontario, alors que Claude Giroux, l'attaquant des Flyers de Philadelphie, ne s'envolera pas pour Sotchi. L'équipe de hockey masculin, qui représentera le Canada aux Jeux olympiques a été dévoilée, mardi matin, à Toronto.

La grand-mère du hockeyeur, Aurore Giroux, écoutait attentivement le dévoilement de l'équipe canadienne. Lorsque le nom de son petit-fils n'a pas été annoncé, elle était déçue, mais elle continue de croire en son petit-fils.

Je suis triste un peu, j'étais certaine qu'il serait choisi

Aurore Giroux, la grand-mère de Claude Giroux

Mardi midi à Hearst, c'était le sujet sur toutes les lèvres. Claude Giroux est l'enfant chéri des amateurs de hockey de la région, qui espéraient tous le voir sur la glace à Sotchi.

Le maire Roger Sigouin, qui est un grand amateur de hockey, ne cachait pas sa déception. « J'adore Claude. C'est certain qu'on ne manque pas une partie au chalet les fins de semaine ou à la maison », souligne-t-il.

L'absence de Claude Giroux aux Jeux olympiques était le sujet dont tout le monde parlait à ce restaurant de Hearst.L'absence de Claude Giroux aux Jeux olympiques était le sujet dont tout le monde parlait à ce restaurant de Hearst. Photo : Radio-Canada/Martine Laberge

Au restaurant Bowling Billiards à Hearst, chaque table avait son expert du hockey avec sa propre analyse sur le choix de l'équipe canadienne. 

« Son début de saison laissait à désirer, mais je pense que [Claude

] avait repris du poil de la bête ces dernières semaines », pense un d'entre eux.

« Je suis convaincue qu'il [ira aux Jeux olympiques], quelqu'un va se blesser et c'est Claude qui va prendre sa place », ajoute une femme qui n'a pas perdu espoir de voir Claude Giroux en Russie.

« Ils vont chercher des [joueurs comme] P.K. Subban, qui ne savent pas jouer, mais ils ne prennent pas Giroux », dénonce un homme, qui remet en question le choix du directeur général de l'équipe olympique, Steve Yzerman.

Patrick SharpPatrick Sharp Photo : PC / AP Photo/Charles Rex Arbogast

Les Nord-Ontariens ont néanmoins deux joueurs qui les représenteront à Sotchi. Il s'agit de l'attaquant des Blackhawks de Chicago, Patrick Sharp, originaire de Thunder Bay, et Duncan Keith, de la même équipe, de Fort Frances, qui seront de la partie lors des 22e Jeux olympiques d'hiver.

D'après un reportage de Martine Laberge

Ontario

Hockey