•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary dit oui à un projet pilote de pavillons-jardins

pavillons_jardin_Vancouver

Un pavillon-jardin à Vancouver. La capitale de la Colombie-Britannique compte au moins 1000 logements de ce type.

Photo : Jonathan Hayward/Canadian Press

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Calgary poursuit une étude sur l'impact des pavillons-jardins dans une vingtaine de ruelles situées à proximité du centre-ville. Le projet-pilote verra le jour à Kensington, un des quartiers les plus prisés de la métropole albertaine.

Les pavillons-jardins sont de petites unités d'habitation, en général construite au-dessus d'un garage. Ils sont accessibles depuis les ruelles à l'arrière des maisons.

La conseillère municipale, Druh Farrell, affirme que la Ville autorisera la construction de logement de ce type le long de la rue 10A Nord-ouest en tant que projet-pilote.

« Ce sera notre coup d'essai et si cela fonctionne dans ce secteur, ce sera le cas dans n'importe quelle rue de ce type », assure Mme Farrell.

Certains résidents souhaitent depuis de nombreuses années convertir leur garage en logement, mais jusqu'à récemment, la Ville s'y était opposée, sauf au cas par cas, pour des questions de zonage.

La principale difficulté vient de la complexité du raccordement des pavillons-jardins aux réseaux des égouts, d'eau potable et d'électricité.

Il faut rendre la procédure plus facile pour les citoyens.

La conseillère municipale, Druh Farrell

« Calgary doit penser à se développer à l'intérieur de ses murs, au lieu de sans arrêt repousser les limites de la ville », soutient pour sa part Mark Erickson, un architecte de Calgary qui s'est mis à la conception de pavillons-jardins.

Des responsables de l'urbanisme municipal estiment eux aussi que ce type de logement peut permettre de limiter l'étalement urbain en augmentant les densités de population sans pour autant changer radicalement le visage des quartiers.

La Ville n'avance aucune date quant aux résultats du projet-pilote pour effectuer le changement des règles de zonage pour les secteurs résidentiels qui ont des ruelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !